Safran Aero Boosters à Herstal : baisse de production de 35% jusqu'en 2023 selon la FGTB

Safran Aero Boosters à Herstal : baisse de production de 35% jusqu'en 2023 selon la FGTB
Safran Aero Boosters à Herstal : baisse de production de 35% jusqu'en 2023 selon la FGTB - © Tous droits réservés

Du chômage jusqu’en 2023 ? C’est une des craintes avancées par la FGTB chez l’avionneur Safran Aero Boosters. Avec plus de 1500 personnes, l’ex Techspace Aero fabrique aux Hauts-Sarts, des éléments du moteur de plusieurs avions mais aussi des moteurs de fusées. Et dans le secteur de l’aéronautique, la crise du Covid a fait des ravages. Lors d’un conseil d’entreprise, la direction a annoncé qu’elle prévoyait une baisse de production de 35% pour les années à venir.

On basculera en chômage économique

En mars de l’année dernière, le Boeing 737 max était cloué au sol pour des problèmes de sécurité. Déjà un coup dur pour Safran Aero Boosters avant la crise. Aujourd’hui, c’est Airbus qui annonce une réduction de production de 40% jusqu’en 2021. Les commandes d’avions sont en chute libre. En mai, un tiers seulement du chiffre d’affaires prévu a été réalisé selon une communication interne chez Safran Aero Boosters. Le délégué principal FGTB Stefano Scibetta s’inquiète des informations de la direction : "ils ont annoncé que la situation chez Safran Aero Boosters était un peu chaotique. A partir du mois de décembre, dès que le chômage temporaire pour coronavirus sera terminé, on basculera en chômage économique." Un chômage économique qui risque de se prolonger longtemps… "Le plan de la direction, c’est une diminution de production de 35% dans la moyenne de tous les produits et le plan de production réduit va jusque 2023." Les syndicats s’attendent-ils à du chômage économique pour de longs mois voire des années ? "Oui. C’est ce que la direction nous a annoncé lors du dernier conseil d’entreprise."

La direction demande un plan de relance du secteur aéronautique

Contactée, la direction confirme un avenir incertain mais sans vouloir évaluer l’ampleur de la baisse de production. Elle annonce l’arrêt de 90 CDD. Elle précise aussi qu’elle attend des pouvoirs publics, des aides avec, comme en France, un vrai plan de relance du secteur aéronautique. Pendant des années, Safran Aero Boosters a connu une croissance à deux chiffres. La société En 2018, affichait 142 millions d’euros de bénéfices.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK