Ry-Ponet:ceci n'est pas un panneau de signalisation

Ry-Ponet:ceci n'est pas un panneau de signalisation
2 images
Ry-Ponet:ceci n'est pas un panneau de signalisation - © Tous droits réservés

Peut-être les avez-vous remarqués si vous êtes allés vous promener sur le site du Ry-Ponet? Depuis l'été dernier, les dix promenades qu'offre celui-ci  sont jalonnées d'une douzaine de panneaux fléchés sur lesquels on peut lire des inscriptions quelque peu mystérieuses. Ces panneaux, semblables à de vrais panneaux de signalisation, sont le fruit d'une collaboration artistique entre les liégeois Karel Logist et Matthieu Litt. L'un poète, l'autre photographe.

 

 

 

Promenades philosophiques

Pour Matthieu Litt, cette collaboration représente également la concrétisation d'un projet artistique baptisé "Oasis", précisément consacré au site du Ry-Ponet, ce vaste espace de verdure à cheval sur les communes de Liège, Beyne-Heusay, Chaudfontaine et Fléron.  "Ce projet a vu le jour l'été dernier à travers la réalisation de photos mais aussi de ces panneaux de signalisation un peu particuliers sur lesquels on peut lire des extraits, des bribes de poèmes de Karl Logist"  explique-t-il "Je suis assez sensible à son approche qui est un peu parallèle à ma pratique de photographe. J'ai pris des photos du site du Ry-Ponet tel qu'il se présente, dans sa réalité. Et puis, mon travail artistique a consisté à sublimer celui-ci. Les mots de Karel Logist sont eux aussi d'abord ancrés dans la réalité et puis ça décolle et on arrive dans la poésie. Ces textes sont très accessibles, on peut les interpréter de manières différentes. Quant aux panneaux, ils n'indiquent aucune direction précise. Ils invitent juste à la découverte, au questionnement, pourquoi pas à une réflexion philosophique?"

Le Ry-Ponet, un endroit poétique 

Karel Logist est ravi de cette collaboration: " Grâce à Matthieu j'ai découvert 400 hectares complètement vierges à dix minutes du centre de Liège. C'était pendant le premier confinement et il y régnait une atmosphère extraordinaire de silence et de chants d'oiseaux. C'est un endroit poétique en lui-même. Depuis je vais régulièrement m'y promener. Je n'ai pas encore vu tous les panneaux que Matthieu y a installés mais je sais qu'ils étonnent beaucoup de monde. Je vois parfois des commentaires de personnes sur Facebook qui s'interrogent sur leur signification parce qu'il n'y a aucune explication, aucune signature, ça n'est pas non plus contextualisé. C'est un peu comme de petits ovnis dans le paysage. C'est amusant". Une invitation au vagabondage...tant avec les jambes qu'avec la tête.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK