Royal Festival de Spa: le bonheur retrouvé du partage entre comédiens et public

Un public conquis par Okidok pour ouvrir le Royal Festival
Un public conquis par Okidok pour ouvrir le Royal Festival - © Anne Poncelet

C’est un des rares festivals maintenu cet été. Le Royal Festival de Spa s’est ouvert vendredi soir par un spectacle mêlant clowns, cirque, humour déjanté et musique.

Le "Okidok Kabaret social club" a ravi le public, forcément limité, des gradins du Parc de 7-Heures.

Deux poids, deux mesures

Quelques gradins au fond du parc, de jolies lumières, c’est dans un écrin plus feutré que d’habitude que les 200 spectateurs, réunis par bulles, ont assisté à cette première de l’édition très spéciale du Royal Festival.

A l’entrée, un ouvreur prenait la température, une ouvreuse distribuait le gel désinfectant et tout cela en rappelant le nécessaire port du masque pendant toute la représentation. Le public, très discipliné et pas du tout inquiet, se voyait ensuite désigner ses sièges.

Sur scène, Axel De Booseré, le directeur du Festival y est allé d’une note d’humour grinçant pour lancer le festival : " on vous a demandé de vous désinfecter les mains comme dans les bus...Ah non pas dans les bus… On a pris votre température comme dans les trains… Ah non pas dans les trains… On respecte les distances physiques comme dans les avions… ah non pas comme dans les avions…". Une façon de dénoncer le "deux poids, deux mesures" entre ce qui est imposé à la culture et pas nécessairement ailleurs.

La joie de sortir, le besoin de soutenir les artistes

Quant au public, il a répondu présent. Pas de stress, des plus jeunes enfants venus applaudir ce spectacle circassien aux plus âgés comme les abonnés de longue date, chacun était heureux de retrouver "son" festival.

L’envie de sortir, de profiter, de vivre, prédominait. Beaucoup de spectateurs avaient aussi à cœur de soutenir les artistes, d’aider les organisateurs à relever ce défi, de permettre également à la culture de vivre ou de survivre à cette période difficile.

Du côté des comédiens, le sourire était aussi au rendez-vous. Et même si le port du masque ne permettait pas de voir le sourire du public, clowns et comédiens ont entendu les rires d’un public conquis, heureux de cette première soirée de festival.

Le Royal Festival c’est jusqu’au 16 août.

 

 

Direct depuis Spa ce 31 juillet (journal télévisé)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK