Ringmill quitte le giron d'ArcelorMittal pour un fonds allemand

Ringmill quitte le giron d'ArcelorMittal pour un fonds allemand
Ringmill quitte le giron d'ArcelorMittal pour un fonds allemand - © KURT DESPLENTER - BELGA

ArcelorMittal Ringmill va donc passer aux mains d'un fonds allemand non côté en bourse: Callista Private Equity.

90 travailleurs concernés

Installée à Seraing, Ringmill fabrique des couronnes pour assurer la rotation des éoliennes. Quelque 90 personnes y travaillent.

La FGTB-Metal avait annoncé la semaine dernière les tractations en cours et fait part de ses inquiétudes à propos du candidat repreneur.

C'est ce qu'on redoutait

La cession a été officiellement annoncée aux représentants des travailleurs lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire organisé ce lundi après-midi. Vincent Moreno, délégué FGTB-Métal à ArcelorMittal Ringmill: "On nous a annoncé officiellement qu'on quittait le groupe ArcelorMittal et qu'on était cédé au fonds financier allemand Callista".

Une situation que les travailleurs redoutaient: "Comme on l'avait fait savoir la semaine passée, on redoutait d'être vendus à des financiers parce qu'on connait leur méthode de fonctionnement et ça fait grandir une grande inquiétude au niveau des travailleurs".

Une réunion avec le repreneur ce mardi à 14 heures

Jusqu'à présent, le personnel n'a reçu aucune garantie: "Aucune, que ce soit au niveau du personnel, au niveau des acquis sociaux, et de tout ce qui va autour. On aura un premier contact avec le repreneur ce mardi après-midi. La réunion est prévue à 14 heures. Et on espère qu'ils vont pouvoir répondre à nos nombreuses questions afin qu'on puisse revenir vers les travailleurs pour apaiser un peu la situation" conclut Vincent Moreno.