RFC Liège - RWDM: un match sous haute sécurité ce dimanche

RFC Liège - RWDM: un match sous haute sécurité ce dimanche (photo d'illustration)
RFC Liège - RWDM: un match sous haute sécurité ce dimanche (photo d'illustration) - © JACQUES DEMARTHON - AFP

Ce dimanche, c'est le choc entre le RFC Liège et le RWDM en Division 1 amateurs. Une première confrontation en septembre avait laissé de violentes traces entre les supporters. Les fans bruxellois ne devraient d'ailleurs pas se déplacer en région liégeoise.

Le président du RWDM craint même pour la sécurité de ses joueurs. Il a laissé entendre que si la police ne prenait pas les mesures nécessaires, son équipe déclarerait forfait.

Une centaine de policiers dépêchés

Du côté des autorités, la réaction a été immédiate. Une centaine de policiers seront dépêchés, c'est 4x le nombre habituel. Vincent Rodès, commissaire dirigeant en charge de l'ordre public à Liège: "Nous avons eu plusieurs réunions de sécurité avec l'ensemble des partenaires et les deux clubs concernés, Liège et Molenbeek, afin de prendre toutes les mesures au niveau de l'infrastructure et en termes de présence policière afin de garantir la sécurité au sein du stade avant, pendant et après la rencontre. Le nombre de policiers a été grandement augmenté. Des moyens spéciaux seront déployés, et effectivement, nous serons présents tant dans le stade qu'à l'extérieur du stade avant, pendant et après la rencontre".

Un risque de banalisation de la violence

Mais pour le président de Liège, Jean-Paul Lacomble, les risques venaient surtout de l'extérieur puisque des supporters du Standard et d'Anderlecht, ainsi que ceux de clubs néerlandais avaient décidé d'en découdre dimanche à Rocourt: "Il y avait un problème sécuritaire réel, et ce problème sécuritaire réel, il est lui-même révélateur d'un certain nombre de tendances dans le football et dans la société. Des groupes de supporters, qui ne sont pas uniquement ceux de Liège et de Molenbeek mais qui sont également d'autres clubs des villes respectives et même des clubs hollandais, avaient de toute évidence décidé de faire de Rocourt leur terrain de jeux ce jour-là. Et si effectivement les stades de première division ou les stades professionnels sont devenus à ce point-là sûrs qu'il est difficile pour les noyaux durs d'y régler leurs comptes et que dès lors ils viennent les régler à la première occasion sur les terrains ou autour des terrains des clubs amateurs, ça va, à terme, poser un problème grave qui est celui de la banalisation de la violence dans le football, et plus généralement dans notre société".

Une rencontre à guichets fermés

Précisons que le match se jouera à guichets fermés dimanche. Les préventes ont lieu jusque samedi.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK