Tension vive chez ESB à Seraing où des travailleurs ont provoqué un incendie

Un bâtiment était en feu à l'aciérie électrique ESB de Seraing où plusieurs travailleurs ont protesté avec violence lundi.

Durant la nuit, les ouvriers ont mis le feu à une partie d'un bâtiment à l'aide d'un engin transportant des palettes. L'incendie a nécessité le déplacement des pompiers de Liège. Les ouvriers sont en colère contre la direction qui n'a pas payé les salaires du mois de mars. Cela fait un an et demi que l'actionnaire Green Elephant promet de relancer l'usine et cinq fois qu'il reporte ce redémarrage.

"Chaque personne a un prêt pour sa maison qu'il doit payer. Si vendredi prochain je n'ai pas mon salaire, les banquiers ne me laisseront pas un mois de délai. Ils viendront saisir ma maison. Tout travail mérite salaire et tout ce que je demande c'est d'avoir mon salaire" explique un ouvrir, très affecté par la nouvelle.

La direction a été séquestrée une partie de l'après-midi par des travailleurs excédés par la situation. Un des membres de la direction de Green Elephant, repreneur d'ESB, l'aciérie électrique de Seraing, a été blessé lundi en fin d'après-midi à la suite d'une altercation survenue avec plusieurs travailleurs.

Cette situation a nécessité l'intervention massive des forces de l'ordre, vers 18 heures, afin de rétablir le calme sur le site d'ESB. Un accord a toutefois été obtenu dans l'après-midi par la direction avec un organisme bancaire pour assurer le paiement du mois dernier.

"Au moment où on a voulu expliquer l'accord aux travailleurs, certains étaient très énervés de cette situation qui perdure depuis 16 mois et ont voulu discuter directement avec la direction" explique Jean-Luc Rader, permanent FGTB. "Ça a crié très fort mais je n'ai pas vu des coups portés" poursuit-il. Une ambulance a malgré tout pris en charge un membre de la direction.

Les voitures des représentants des actionnaires, restées sur place après l'évacuation, ont elles aussi été détruites.

Selon les syndicats, le personnel devrait être payé fin de semaine. Une nouvelle rencontre entre direction et secteur bancaire est prévue mercredi afin d'obtenir des liquidités pour les mois d'avril et mai. 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir