Record: 1200 Longs Nez au 562ème Cwarmê de Malmedy

Record : 1.200 Longs Nez au 562ème Cwarmê de Malmedy
2 images
Record : 1.200 Longs Nez au 562ème Cwarmê de Malmedy - © Malmedy Tourisme

Les chiffres s’affolent depuis plusieurs années au Cwarmê de Malmedy. Les Longs Nez, l’un des quinze masques traditionnels, sont de plus en plus nombreux le dimanche dans les rues de la localité. Les chiffres ont même explosé : "En 1986 quand j’ai commencé à jouer le rôle de Long Neznous étions 6 ou 7 groupes, explique Pascal Lejeune, carnavaliste malmédien pur jus et véritable  fidèle à ce masque traditionnel. Aujourd’hui, on annonce 164 groupes ce qui fera environ 1.200 Longs Nez. Ce sera une belle photo lors de leur rassemblement, mais j’estime que c’est trop. Il faudrait limiter le nombre mais ça, c’est une polémique à Malmedy que devra trancher un jour le syndicat d’initiative". 

Comment expliquer le succès de ce masque traditionnel?

Sans doute avant tout, son côté espiègle. Répartis en groupes de 6 ou 8 carnavalistes, les groupes choisissent parmi la foule une "victime" qui obligera les Longs Nez à faire comme elle pendant de longues minutes : "On mime tout ce que la victime fait, poursuit Pascal Lejeune, jusqu’à ce qu’elle décide de nous offrir un verre, et on ne la lâche pas tant qu’elle ne met pas son verre".

Les "exercices" imposés par la victime aux Longs Nez peuvent être de tout ordre sauf enlever ses vêtements, hormis les chaussures. Ainsi peut-on voir des Longs Nez se voir obligés de piquer une frite dans le cornet d’un spectateur, décoiffer une dame, faire des pompages au sol, ou encore se déchausser pour tremper ses pieds dans la Warche glaciale en hiver. Le jeu commence sur le coup de 13 heures et va se poursuivre pendant tout le cortège mais aussi après sa clôture, dans les rues de Malmedy, lors de ce qu’on appelle "les bandes courantes".

Impossible de rater les Longs Nez vu leur nombre, mais aussi en raison de leur costume très voyant : pantalon blanc, sarreau, masque blanc avec un long nez fabriqué en papier mâché de manière artisanale, pipe blanche, et bonnet de meunier rayé.

Pour "faire" Long Nez, comme on dit là-bas, certains critères doivent être respectés : "le premier critère, c’est qu’il faut 18 ans, précise Patrice Lejeune, les groupes doivent osciller entre 6 à 8 personnes et surtout, 5 membres de chaque groupe doivent obligatoirement être natifs de Malmedy ou y habiter".  Pendant des décennies, les groupes de Longs Nez étaient exclusivement masculins, mais au fil du temps la mixité a été admise et on relève désormais des groupes de Longs Nez 100% féminins. De plus, une innovation a été décidée dès cette édition 2020 du Cwarmê : les victimes, qui n’étaient jusqu’ici que des hommes, peuvent être aussi des femmes.

Journal télévisé (13 heures) du 03/03/2019