Reconstitution à Angleur d'une tentative d'assassinat homophobe

Une reconstitution de la tentative d'assassinat homophobe commise en janvier 2015 par deux hommes contre un Liégeois âgé de 53 ans a été organisée mardi à Angleur (Liège) dans le but d'éclairer les circonstances de cet acte. Selon l'avocat de la victime, les inculpés ont commis "un acte de barbarie".

Les faits s'étaient déroulés le 31 janvier 2015. Deux Liégeois avaient embarqué un homosexuel dans leur véhicule. Ils lui avaient fait subir diverses violences avant de le précipiter dans l'eau glacée de l'Ourthe. L'homme avait évité l'hydrocution et s'était agrippé à une branche pour s'extraire de l'eau glacée. Il avait confirmé que ses agresseurs lui reprochaient son homosexualité et lui avaient annoncé qu'ils allaient le tuer.

Pratiquement un an après les faits, la reconstitution a été organisée sur le chemin de halage bordant l'Ourthe à Angleur. "Il s'agit d'un endroit isolé où les inculpés ont torturé la victime avant de la précipiter dans l'eau glacée du haut d'un muret abrupt en le traitant de 'sale pédé'. Il faisait extrêmement froid lors de la reconstitution, comme le jour des faits. Mon client a assisté à cette reconstitution mais n'a pas été mis en présence des inculpés. Il était ému et désorienté", a détaillé Me Pascal Rodeyns, avocat de la victime.

Selon la partie civile, les inculpés tentent d'amoindrir les conséquences de leurs actes. "Mais leur posture lors de la reconstitution ne m'a pas convaincu. Ils ont commis un acte de barbarie qui ne m'inspire aucune pitié", a indiqué Me Rodeyns.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK