Quotidiennement, le Waremmien Christian Orban court en ramassant les déchets laissés le long des voiries

Quotidiennement, Christian Orban sillonne la région de Waremme pour ramasser en courant les déchets laissés le long des voiries.
Quotidiennement, Christian Orban sillonne la région de Waremme pour ramasser en courant les déchets laissés le long des voiries. - © RTBF - Marc Mélon

Tous les jours, quelle que soit la météo, Christian Orban, 65 ans, sillonne les routes de la région de Waremme en pratiquant un passe-temps qu’il appelle le "ramarchage". Il court en ramassant les déchets le long des voiries. Une activité qui s’inscrit dans les actions de l’asbl Be Wapp, pour une Wallonie plus propre.

Christian Orban pratique le "ramarchage" depuis deux ans et il a créé un groupe baptisé " Waremme Can NON ! " pour rassembler d’autres personnes désireuses de nettoyer rues, chemins et trottoirs.

"Je crois qu’on doit avoir le respect de soi-même, le respect de sa région…", explique Christian Orban, "Et je crois que le Wallon, le Waremmien, doit se mobiliser pour avoir une région propre, digne… Ce n’est pas digne de jeter ses crasses, ses déchets, ses canettes, ses langes, partout quoi."

Dans le sac rempli ce mardi matin : des déchets qui peuvent aller dans un compost ou dans les plastiques souples, par exemple. Christian Orban constate dès lors : "Il n’y a presque pas de déchets à mettre dans sa poubelle. Donc il n’y a pas d’incidence financière. Il faut juste faire l’effort de trier un peu, de les mettre au bon endroit et de respecter la nature.".

Il poursuit : "On a collecté en 2019 un peu plus de 2000 sacs de 60 litres. En 2020, on est à peu près à 1850 sacs collectés, sachant qu’avec le covid on a dû supprimer certaines actions. C’est un véritable sport. En 2020, j’ai fait plus de 3000 kilomètres de "ramarchage". Et puis il y a le port du sac, ça va de 5 à 8 kilos quand un sac est plein."

Un sac qui est ensuite pris en charge par la Ville de Waremme.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK