Qui va acheter ce dessin oublié d'Hergé ?

Un peu comme par miracle, le dernier grand projet du dessinateur Hergé a refait surface il y a quelques mois. Il s'agit du brouillon de la frise qui décore la station métro de Stockel à Bruxelles. L'oeuvre sera mise en vente ce samedi chez Lhomme à Liège.

La pièce est exceptionnelle, c'est un dessin d'Hergé qui décore la station métro de Stockel à Bruxelles. L'histoire de cette double bande est incroyable. "Quelqu'un s'est présenté ici avec quelques objets à vendre dont ces deux petites bandelettes qui sont restées pendant des années punaisées dans une chambre d'enfant. J'ai donc contacté le comité Hergé qui s'est étonné de les voir arriver. Ils ont confirmé l'authenticité des dessins", explique le libraire Michel Lhomme.

Une sorte de testament d'Hergé

Michel Lhomme qualifie cette oeuvre de testament d'Hergé car il y travaillait encore quelques semaines avant sa mort en mars 1983 : "Tous les personnages issus de toutes ses bandes dessinées sont présents ou pratiquement tous sur les deux bandelettes. Il y a plus de 100 personnages dans ses dessins qui sont animés, qui sont vivants, qui s'interpellent".

Les observateurs constateront quelques différences entre le dessin original et la fresque réalisée par Bob de Moor. "Par exemple, ses textes en wallon douteux ont disparu, ce fumeur d'opium sur un matelas, évidemment dans une station de métro ce n'était peut-être pas bon de le laisser pour la jeunesse et l'éducation.  Il y a eu quelques transformations mais le plan général a été respecté", explique Michel Lhomme.

Prix de départ : 50.000 euros

Le dessin sera vendu chez Lhomme à Liège ce samedi lors d'une vente publique. "L'estimation est de 100 à 150.000 euros mais nous, nous démarrons à 50.000 euros. Ca peut s'envoler, on l'a déjà vu et ici, de par le côté exceptionnel, c'est bien possible", explique David Lhomme, de la librairie et de la salle de ventes Lhomme à Liège.

Comment participer aux enchères ?

David Lhomme renseigne les quatre façons de participer aux enchères : "On peut venir en salle.  On peut demander une ligne téléphonique. Egalement remplir un formulaire et laisser un ordre d'achat.  Ou alors enchérir de chez soi via internet en un clic".

Il vous reste quelques heures pour voir le dessin et peut-être mettre la main au portefeuille.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK