Qui sont les futurs propriétaires de l'usine angleuroise d'Umicore ?

La société Umicore, c'est l'ancienne Vieille Montagne. Son usine de la banlieue liégeoise travaille la poudre de zinc, un produit qui n'est plus au centre de ses préoccupations. Elle a annoncé depuis plus d'un an son souhait de trouver un repreneur pour cette branche d'activités. La direction a annoncé, ce mercredi, en conseil d'entreprise, la vente à un fonds d'investissement américain, le groupe OpenGate Capital. Parmi les 110 travailleurs, les premières réactions sont plutôt dubitatives. Pas franchement inquiètes, mais quand même. Ce sont des financiers, plus que des industriels, qui débarquent.

Des complémentarités avec une filiale du groupe Prayon ont été un moment évoquées. Mais c'est une offre californienne qui a finalement été retenue. Les intentions d'OpenGate Capital restent floues. Sa spécialité, c'est d'acquérir, de revitaliser, et de "transitionner" des entreprises. "Transitionner", c'est le mot, forgé par OpenGate Capital...

Ce ne sont pas des inconnus. Dans notre pays, ils ont déjà racheté les activités PVC de Solvay et de Tessenderlo. La chimie est, à l'évidence, un secteur où ils s'investissent, et c'est plutôt rassurant.. Mais leurs interventions ne sont pas toujours couronnées de succès. Dans le passé, par exemple, ils ont tenté de relancer le fabriquant français des canots Zodiac. Mais ils ont été des actionnaires transparents, et, après quelques années, ils ont du revendre....

Le personnel angleurois d'Umicore attend donc de voir dans quelles conditions sociales OpenGate Capital envisage l'avenir, à court et moyen terme...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK