Quelques changements pour la 517 édition du Laetare de Stavelot

Quelques changements pour la 517 édition du Laetare de Stavelot
Quelques changements pour la 517 édition du Laetare de Stavelot - © Tous droits réservés

Pluie de confettis, sortie des Blancs Moussis et liesse populaire, le laetare de Stavelot, 517ème du nom, ne faillira pas à la tradition le week-end des 30, 31 mars et 1er avril dans la cité abbatiale, laquelle portera à nouveau durant trois jours le titre de capitale du Laetare et de haut lieu du folklore wallon. C'est souvent par dizaines de milliers de spectateurs, en fonction de la météo, que sont célébrées les diverses festivités prévues le long de l'Amblève lors du quatrième week-end du Carême, avec en point d'orgue le grand cortège dominical.

 

Plus de 300 Blancs Moussis

Dès l'entrée de Stavelot, c'est un Blanc Moussi qui, toute l'année, accueille le visiteur, véritable symbole des joyeusetés locales: la confrérie des Blancs Moussis ne sort que le dimanche pour le cortège et nulle part ailleurs dans le pays mais elle s'autorise quelques participations étrangères sur invitation. Cette année, ils seront plus de 300 Blancs Moussis à clôturer le cortège, des Stavelotains uniquement ou des membres nés ou vivant depuis longtemps à Stavelot. Ils amuseront une fois encore le public par leurs facéties à l'aide de leur vessie de porc gonflée et odorante, bien entendu vêtus de cette sorte de bure immaculée et portant un masque hilare que termine un long nez rouge en guise de promontoire. Le costume ferait référence,  dit la légende, à une moquerie que les Stavelotains de jadis entretenaient envers les moines de l'abbaye...

 

24 groupes et sociétés

Pour l'édition 2019, quelques modifications notoires ont été apportées au cortège du dimanche 31 mars : les organisateurs, mais aussi le public, regrettaient l'heure tardive du célèbre rondeau des Blancs Moussis programmé après le cortège autour du perron stavelotain, d'autant que les intronisations devaient encore se dérouler juste après. Pour rectifier le tir, il a été décidé d'avancer le cortège d'une demi-heure, soit 13h30 au lieu de 14 heures, mais aussi d'allonger l'itinéraire de 600 mètres car les cortèges précédents s'avéraient trop long pour la distance prévue; dans la même optique, autre mesure, le nombre de groupes et sociétés a été ramené de 28 à 24, des harmonies faisant essentiellement les frais de cette diminution. "Au final,  explique Jean-Marie Marquet, vice-président du comité des fêtes du Laetare, cela permettra de proposer un cortège dont la tête rejoindra la queue avec pour effet d'avoir du spectacle en permanence de 13h30 à 17h30." La fin du cortège apportera cet autre moment très attendu, celui des chars souffleurs de la Confrérie des Blancs Moussis qui noieront véritablement la foule de confettis.

Quant à l'itinéraire en lui-même, il est complètement modifié avec un départ du cortège exactement à l'opposé du lieu fixé les autres années, en l'occurrence au rond point situé à l'entrée de Stavelot en venant de l'autoroute E42.

 

100 décibels maximum!

Une autre mesure insolite a été décrétée: suite à diverses plaintes, les sonos des différents chars seront limitées à 100 décibels et pour faire respecter la mesure, trois contrôles avec sonomètres seront réalisés  sanctions à l'appui en cas d'infractions! Cela ne devrait pas enrailler l'enthousiasme des 2.300 figurants attendus ( contre 2.500 les autres années); " je pense que le niveau de notre cortège augmente chaque année en qualité, poursuit Jean-Marie Marquet; les sociétés font preuve d'une incroyable imagination dans les thèmes et utilisent des techniques de plus en plus sophistiquées pour présenter chacune un spectacle extraordinaire, et les danseurs proposent de véritables chorégraphies longuement répétées!" Les thèmes annoncés seront à nouveau très variés allant de l'empire du soleil levant à la salamandre en passant par un parc fantastique, le combat du dragon et les bâtisseurs de cathédrales.

 

Un programme complet de trois jours

Si le cortège dominical reste le point d'orgue des festivités, le premier cortège nocturne tout en lumière du samedi à 20h30 devient de plus en plus prisé par les groupes et c'est une véritable féérie qui illumine la petite cité ardennaise durant toute la soirée. Le dimanche, l'ambiance sera à son paroxysme sous le grand chapiteau dressé dans la cour de l'abbaye grâce à la présence de plusieurs sociétés musicales, et le grand feu d'artifice de 21 heures attirera tous les regards d'un public situé cette année plus près des zones de tirs pour une meilleure vision.

Le lundi reste un jour de festivités, certes un peu plus locales, avec au menu dès 15h la sortie des sociétés folkloriques et musicales suivie du grand bal de clôture sous chapiteau dès 21h30 avec accès gratuit.

A noter pour le dimanche 31 mars l'aménagement de trois parkings de délestage, vivement conseillés par la police vu l'affluence, d'où partiront des navettes gratuites vers le centre de Stavelot.

 

Infos générales: laetare-stavelot.be

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK