Quel avenir pour les anciens bâtiments de la RTBF au Palais des Congrès de Liège?

Quel avenir pour les anciens bâtiments de la RTBF au Palais des Congrès de Liège ?
Quel avenir pour les anciens bâtiments de la RTBF au Palais des Congrès de Liège ? - © RTBF

Au Palais des Congrès à Liège, c'est toujours le flou total concernant l'avenir des anciens bâtiments de la RTBF. Cela fait 5 ans et demi qu'ils sont quasi inoccupés. L'IGIL, l'intercommunale de gestion immobilière liégeoise, planche sur un projet de rénovation mais il tarde à se concrétiser.

Un rénovation titanesque

Ce bâtiment qui date de la fin des années 50 s'est fortement détérioré et doit être entièrement rénové. Mais il manque l’essentiel: de l'argent pour réaliser ces travaux.

Et personne ne se bouscule au portillon. Une étude d'architecte vient d'être commandée pour estimer le coût du chantier. Mais le montant est confidentiel, nous a précisé l'IGIL, l'intercommunale de gestion immobilière liégeoise. Une certitude : il faudra compter plusieurs millions d'euros.

L'idée est d'en faire des espaces de bureaux, des paysagers. Mais le réaménagement constitue un véritable casse-tête. Il y a en effet de nombreuses petites pièces sans fenêtre, d'anciens locaux techniques et studios. Cerise sur le gâteau, l'intercommunale est obligée de conserver les façades, qui sont classées.

En attendant, la police s'y entraîne

En attendant une hypothétique rénovation et de nouveaux locataires, le bâtiment sert de terrain d'entrainement à la police une fois par semaine, dans le cadre de ses formations Amok, des exercices de simulation contre les tueurs de masse. Cette présence régulière a au moins un avantage : elle dissuade d'éventuels intrus.

Situé juste à côté de ce bâtiment, les locaux qui étaient occupés par la Chambre de Commerce et d'Industrie étaient par contre en moins mauvais état et trouvent progressivement des locataires. Une société de vente aux enchères de bandes dessinées, BD Enchères, et un organisateur d’événement y sont déjà installés.   

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK