Quel avenir pour l'usine Van Gansewinkel de Wandre après l'impressionnant incendie ?

Mercredi après-midi, un important incendie a ravagé une partie des locaux de l'entreprise de collecte de déchets Van Gansewinkel à Wandre, sur le territoire de Liège. A l'origine du feu: une bonbonne de gaz jetée parmi des déchets ménagers et qu'un grutier a fait exploser en les déplaçant.  

Les pompiers de Liège ont circonscrit l'incendie. Ce jeudi, une équipe de six hommes est toujours sur place pour éteindre les derniers tas de déchets.

Le travail a repris

La société a indiqué que le travail a repris ce jeudi matin, sans donner plus de précisions. Une partie des 100 ouvriers a donc repris le travail, de nombreux camions étaient présent sur le site. Ils déversent les déchets sur un parking aux alentours.

La ligne de tri étant complètement détruite, l’avenir reste incertain pour une partie des travailleurs. La société ne souhaite pas donner plus de détails.

D’autres incendies moins importants

Le sinistre est total pour le bâtiment de Van Gansewinkel qui a brûlé. De la fumée s'en échappe toujours ce jeudi et elle se répand aux alentours... "J’ai fermé tous mes volets, mais l’odeur vient à l’intérieur" explique une riveraine. "Ça fait le deuxième ou troisième incendie mais ça continue. C’est embêtant car l’usine est située à proximité des habitations, c’est quand même dangereux" nous explique un autre.

Mais la société Van Gansewinkel parle d'un seul autre incendie en 2014 et ne souhaite pas de communication supplémentaire.

Du côté des pompiers, on confirme d’autres interventions sur le site par le passé mais sans commune mesure avec celui-ci. "C’est la première fois qu’on est appelé sur ce site pour un incendie d’une telle ampleur. Les autres fois, c’était plutôt des feux de tas à l’extérieur. Cela reste une activité de broyage de déchets qui est susceptible de provoquer des débuts d’incendie" affirme le capitaine Sébastien Babette, des pompiers de Liège.

Un feu toujours présent sur le site

"Nous continuons de travailler avec les engins de génie civil. Par petits tas, nous étalons la matière et éteignons. Nous nous assurons que l’usine soit complètement vide et qu’il n’y ait plus de foyer de feu" explique le capitaine Sébastien Babette. "Ces déchets en feu sont des poubelles de ménage qui étaient prévues pour être broyés ou traitées dans d’autres usines" précise-t-il.

Des pompiers qui conseillent toujours aux riverains à proximité de garder leurs fenêtres fermées. "Cela reste des fumées d’incendie, elles ne sont pas déclarées comme hautement toxiques, mais ce n’est jamais bon pour la santé".

Les pompiers de Liège espèrent terminer leur travail ce jeudi en fin de journée. Ce délai dépendra de la vitesse à laquelle ils pourront sortir les débris et les éteindre.

Photos et vidéos de l'incendie à voir ici.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK