Que peut-on faire pour maintenir les populations d'hirondelles?

"Cap Hirondelles", c'est le nom d'une opération de sauvegarde des hirondelles à l'initiative de la Région wallonne. Pourquoi une action en faveur de ces oiseaux ? Tout simplement parce que la population d'hirondelles diminue. Il y en aurait un peu plus de 20.000 pour l'instant en Wallonie. A Couvin, une association de protection de la nature qui agit en faveur de la biodiversité, l'asbl "Les Bocages" place des supports en bois ici et là pour inviter les oiseaux à construire leur nid.
Nous avons rendu visite à un agriculteur de Chimay qui veut sauvegarder les hirondelles.  

Des supports en bois

Nous sommes chez Isaac Derzelle, agriculteur à Lompret, près de Chimay. Sur les garde-boues de son tracteur, deux personnes passionnées par les hirondelles. Elles tiennent dans leurs bras des supports en bois destinés à accueillir des nids pour les hirondelles. Claudy Noiret, membre de l'asbl "Les Bocages" explique: "Dans le temps, les hirondelles avaient énormément de facilités pour s'installer dans les anciennes étables. Malheureusement, depuis une quarantaine d'années, elles n'ont plus la possibilité. L'objectif est donc d'installer des supports pour qu'elles puissent construire leurs nids dans de nouvelles étables".   

Sans hésitation

Lorsque l’agriculteur a reçu la proposition de l’asbl "Les Bocages", une association de protection de la nature et qui agit en faveur de la biodiversité, de placer des structures d'accueil dans sa ferme, il n’a pas hésité une seule seconde. Isaac Derzelle explique: "Dès le matin, on les entend chanter jusqu'au soir, on les regarde toute la journée.  Au mois de septembre, on est un peu triste car on les voit toutes partir, on commence la mauvaise saison et au mois d'avril, quand elles arrivent, on est tout content.  C'est l'hirondelle qui fait le printemps, ça met du baume au coeur et ça donne le moral".

Un travail laborieux pour l'hirondelle

Si tous les ingrédients sont disponibles,  la construction du nid est rapide. Claudy Noiret explique: "L'hirondelle a besoin d'humidité, de boue, de petits graviers qui vont consolider la petite boulette. Il faut compter entre 2000 et 2800 passages pour construire les nids".

Des millions de mouches

Des nids,  il y en a dans tous les coins de la ferme. Il y a aussi des millions de mouches. Isaac Derzelle explique: "Dans notre ferme, nous avons pris l'option de ne pas traiter les bovins avec des insecticides anti-mouches. Elles sont là en abondance et les hirondelles font leur ouvrage. Elles ont de quoi se nourrir. C'est la nature qui fait son oeuvre".  

L'hirondelle capture 7000 insectes par jour

Dans leurs déplacements, les hirondelles sont majestueuses et très efficaces pour attraper les mouches. Claudy Noiret explique: "C'est fabuleux! Dans le ciel, on voit les hirondelles faire des looping. Elles volent assez rapidement. Elles ont besoin de capturer les insectes. Il faut savoir que durant une journée, les hirondelles capturent 7000 insectes pour nourrir leurs jeunes".

Environ 20.000 hirondelles en Wallonie, c'est moins qu'avant

En quelques années, la population d'hirondelles a diminué d'un tiers, il y en aurait un peu plus de 20.000 pour l'instant en Wallonie. Evelyn Skelton, chargée de mission pour l'asbl "Les Bocages", explique: "Les hirondelles ont moins d'insectes à disposition qu'avant. On a perdu plus de 75 % de la biomasse d'insectes en moins de 27 ans. Ce sont des Allemands qui l'ont démontré en 2017. Clairement, c'est le problème de la nourriture et à cela, il faut ajouter des problèmes lors de la migration et les aléa climatiques que l'on connaît actuellement".


Que faire ?

Pour  maintenir les populations d'hirondelles en vie, il faut penser à leur fournir un toit, favoriser la présence d'insectes et maintenir des flaques d'eau. Des actions simples qui auront beaucoup d'effets.  

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK