Quatrième mardi des blouses blanches: une chaîne humaine devant les cuisines centrales du CHC à Alleur

Quatrième mardi des blouses blanches: une chaîne humaine devant les cuisines centrales du CHC à Alleur
Quatrième mardi des blouses blanches: une chaîne humaine devant les cuisines centrales du CHC à Alleur - © CNE

Quatrième mardi des blouses blanches aujourd’hui. De nouvelles actions de sensibilisation sont organisées dans les hôpitaux et les maisons de repos de Wallonie et de Bruxelles.

Les infirmiers, infirmières et aides-soignants dénoncent une surcharge de travail et une dégradation de leurs conditions de travail. Des actions sont prévues en province de Liège où les blouses blanches ont notamment organisé ce matin une chaîne humaine devant les cuisines centrales du Centre Hospitalier Chrétien dans le zoning d’Alleur. Des cuisines où on nettoie la vaisselle et prépare 6000 repas par jour pour les 6 sites du CHC et d’autres hôpitaux. Le secrétaire permanent CNE, Nicolas Cahay, un des maillons de cette chaîne humaine : "Les assiettes, au CHC, ce sont toujours de vraies assiettes, ce ne sont pas des assiettes jetables. C’est un travail à la chaîne, comme dans une usine, où on nettoie les couverts, les assiettes, il y a la chaleur des lave-vaisselle, il faut charger dans les camions, c’est vraiment un travail aussi dur que dans une usine. Il y a plusieurs sites dans l’usine des cuisines centrales : il y a la préparation des repas, section chaud, section froid, qui sont bien séparées. Et là aussi, le rythme doit augmenter puisque les cuisines centrales fournissent d’autres hôpitaux".

Ce mardi, d’autres actions symboliques sont prévues dans les hôpitaux, notamment devant le CHR de Verviers et l’hôpital Joseph Wauters de Waremme.

Des actions aussi dans une trentaine de maisons de repos de la province, celles qui dépendent de grands groupes, où le malaise est, semble-t-il, plus palpable encore. Ce sera notamment le cas à la Seigneurerie du Val-Saint-Lambert à Seraing.

Journal télévisé 13H

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK