Quatre Match et Smatch liégeois menacés de fermeture

Le magasin Match de Spa fait partie de ceux menacés de fermeture
Le magasin Match de Spa fait partie de ceux menacés de fermeture - © Google Maps

Importantes pertes d’emploi en perspective au sein des magasins Match et Smatch, qui font partie du groupe Louis Delhaize. La direction a adopté un projet de plan de transformation qui pourrait potentiellement passer par la fermeture de 16 magasins et la suppression de 210 emplois en Belgique. Une enveloppe de 40 millions d’euros d’investissement est aussi prévue en parallèle.

C’est une procédure Renault qui va à présent s’engager. En province de Liège, ce sont les magasins Match d’Eupen et de Spa ainsi que les Smatch d’Ougrée et de Jupille qui sont menacés. Les résultats du groupe sont négatifs depuis 2013. L’an dernier, le déficit atteignait 22 millions d’euros.

Pour les deux enseignes liégeoises de Smatch, une petite dizaine d’emplois pourraient être perdus, mais c’est encore du conditionnel : " Il n’y a encore eu aucune négociation qui a été faite mais ça correspondrait à huit licenciements puisque les autres personnes travaillant dans ces magasins ont des contrats à durée déterminée ", explique Karine Luycks, déléguée CNE.

Pour le personnel et les syndicats, cette restructuration n’est pas vraiment une surprise : " On s’y attendait au vu des résultats des magasins mais aussi vite, ça a vraiment été très rapide. En plus au retour des vacances, c’est une nouvelle qui fait mal. A Eupen et Spa, c’est du personnel qui habite dans les environs de ces magasins donc ça va être très difficile de les reclasser dans les magasins les plus proches, qui sont à plus ou moins 80 kilomètres ", estime Stéphane Forceille, délégué Setca.

Pour les deux magasins Match, une vingtaine d’emplois sont menacés. A Eupen, le délégué CNE Guy Scohy parle d’une sorte de fermeture inévitable : " Les magasins qui sont autour d’une frontière, comme Eupen, c’est peine perdue. Il y a l’Allemagne à côté, où les courses sont quand même entre 15 et 20 pourcents moins chères. C’est un peu ce qui nous tue ".

La phase d’information de la procédure Renault débutera la semaine prochaine.

Sujet JT du 3 septembre 2019: 210 emplois menacés chez Match et Smatch

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK