Quatre ans après l'accident de Spa, les travaux du giratoire débuteront en septembre

C'est au carrefour du Trou-Hennet que le giratoire sera construit. A sa sortie vers Spa, le portique dont la barre supérieure a été arrachée et n'est plus remplacée.
2 images
C'est au carrefour du Trou-Hennet que le giratoire sera construit. A sa sortie vers Spa, le portique dont la barre supérieure a été arrachée et n'est plus remplacée. - © RTBF

Les camions se sont fait rares depuis quelques mois dans la descente de la Sauvenière à Spa. Il y a quatre ans quasi jour pour jour, le 7 mai 2013, un camion dévalait cette descente et s'encastrait dans une façade, faisant deux morts : un passant et le chauffeur du camion. Depuis, des mesures de sécurité ont été prises et d'autres sont toujours en attente. Une modification de la loi a aussi fait sentir ses effets.

Cette modification, c'est ce qui a sans doute eu le plus d'impact à l'heure actuelle. Portée par le député fédéral André Frédéric, elle a fait passer les amendes pour les camions qui empruntent des routes qui leur sont interdites de la catégorie 1 à la catégorie 3. L'amende est ainsi passée de 50 à minimum 165 euros, mais elle peut aller jusqu'à 3000 euros. Des sommes doublées en cas de récidive.

Cette modification est en vigueur depuis le 24 septembre dernier et elle a visiblement eu des effets. Plusieurs riverains nous ont confirmé ne quasiment plus voir de poids lourds dans cette descente interdite aux plus de 7 tonnes depuis cette date. Avant cela, ils restaient nombreux. En atteste le fait que le service public de Wallonie ne remplace plus la barre du portique installé à Francorchamps suite à l'accident. Un portique censé empêcher les poids lourds de s'engager en direction de Spa mais dont la barre supérieure était constamment arrachée par des camionneurs peu scrupuleux.

Le SPW ne la remplace plus non plus parce qu'un giratoire doit être construit à cet endroit. Avec des aménagements dissuadant le passage des poids lourds. Ce giratoire devait être aménagé l'été dernier. Un budget d'un million 800.000 euros a été dégagé mais il y eu du retard. Les travaux sont toutefois annoncés pour la fin de l'été : " Les travaux devraient débuter début septembre. Ils auraient pu commencer en mai ou en juin mais le problème, c’est qu’on ne peut pas se permettre de laisser une zone en chantier alors qu’on sait que le Tour de France passera à cet endroit-là, et puisqu’il y a aussi le grand prix F1 ", explique Laurence Zanchetta, porte-parole du SPW.

" Ce giratoire a pour but d’améliorer la mobilité lors des événements qui se déroulent autour de Francorchamps, mais on a vraiment étudié le rond-point pour empêcher les camions de passer. Il deviendra un obstacle. Passer ne sera pas impossible mais quand le camion va tenter de prendre la branche vers Spa, le chauffeur va se rendre compte qu’elle est courbée d’une manière qu’on pourrait qualifier de bizarre, mais c’est étudié pour. En plus, imaginons qu’il y parvienne, avec toutes les difficultés du monde, il se retrouvera nez à nez avec le portique ".

Compte tenu des intempéries hivernales, l'aménagement du giratoire devrait prendre une petite année.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK