"Quand on est deux à bosser dans le parc animalier, c’est dur pour le moral", déplorent les soigneurs de Forestia

Cela fait bientôt trois mois que les zoos et les parcs animaliers ont fermé. Il faut cependant continuer d’y travailler pour soigner et nourrir les occupants. Ces parcs ont des frais et plus rien ne rentre dans les caisses. C'est par exemple le cas du Parc Animalier de Forestia, sur les hauteurs de Theux. Là, on garde l’espoir de rouvrir dès que possible, d’autant que les visites se déroulent en extérieur.

Le Parc Forestia est splendide sous une couche de neige épaisse dont se détachent paisiblement tantôt un renne, un cerf ou un mouflon. C’est actuellement la seule vie dans le parc avec le personnel soignant. Adrien Lafontaine, responsable animalier : "On a quand même beaucoup de travail, contrairement à ce qu’on croit : soin des animaux, nourrissage, le foin l’eau, le nettoyage des enclos, etc. Mais aussi tout ce qui est technique : les aménagements, les réparations ou encore les entretiens."

2 images
Sauf quelques employés et les animaux, il y a peu de vie à Forestia. © Forestia

Tout cela dans une certaine solitude : sans visiteur, l’ambiance est parfois pesante. "Certains jours, on se demande vraiment ce qu’il se passe. Surtout le week-end, où les équipes sont restreintes. Il y a une ou deux personnes et là c’est un peu dur pour le moral. Mais aussi, c’est de ne pas voir ses collègues. On est cinq personnes à bosser dans le parc animalier. Ceux qui sont dans les bureaux ne travaillent pas ou peu."

"On se serre la ceinture"

Dans les bureaux, on fait les comptes : aucune rentrée, mais des frais fixes qui continuent à courir. Par bonheur, la saison estivale a bien renfloué les caisses. Mais Noémi Hennen, chargée de communication, explique que la situation ne sera pas tenable encore fort longtemps : "On fait ce qu’on peut, on se serre la ceinture. Du coup, on va au plus urgent. Pour le moment, ce sont juste les soigneurs qui sont vraiment engagés tous les jours et qui continuent à travailler. Mais c’est vrai qu’il ne faut pas que ça dure encore une éternité sinon ça risque d’être dramatique pour tout le monde."

C’est vrai qu’il ne faut pas que ça dure encore une éternité sinon ça risque d’être dramatique pour tout le monde.

A Forestia, la fermeture d’une activité extérieure, à l’inverse des musées, laisse perplexe "C’est vrai que c’est aberration quand on voit qu’ici, les mesures sont entièrement respectées, qu’on sait limiter le nombre de visiteurs, qu’on est constamment à l’extérieur."

Le parc est géré par des passionnés, le moral reste bon, et l’espoir est désormais une réouverture à Pâques.

Pairi Daiza : les animaux face au confinement (JT 08/04/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK