Publifin-Tecteo "structure mafieuse": qui est l'accusateur François Gemenne?

Le politologue François Gemenne
Le politologue François Gemenne - © RTBF

Le chercheur d'origine liégeoise y est allé franco ce mercredi à propos de l'affaire qui secoue le landerneau politique liégeois : "Publifin et Nethys font partie d'un "système de nature mafieuse". Mis au courant d'une plainte de l'intercommunale, François Gemenne a répliqué qu'il "éviter[a] de [se] promener sur les parkings de Cointe", allusion évidente à l'assassinat d'André Cools sur un parking de ce quartier de Liège le 18 juillet 1991.

Proche d'Ecolo

Si ce double uppercut a réjoui pas mal d'internautes, il a aussi fâché le bourgmestre de Liège : Willy Demeyer a évoqué des propos "faux, injurieux et qui [...] n’ont rien de scientifique". L'intercommunale Nethys-Publifin-Tecteo a contre-attaqué: "M. Gemenne utilise ses titres et qualités académiques pour faire valoir des positions de nature strictement politique".

Le fait est mentionné dans le curriculum vitae de François Gemenne : il a été membre du cabinet du ministre écolo José Daras. Il a aussi été secrétaire de la régionale de Liège entre 2002 et 2004. Il a même été candidat pour les Verts britanniques à Londres en 2006. François Gemenne n'est plus membre d'aucun parti, mais il reste, de son propre aveu, idéologiquement proche du parti Ecolo.

Chercheur en sciences politiques à Liège et à Paris

François Gemenne est né à Liège en 1980. Il enseigne toujours à l'ULg, où il est chercheur qualifié du FNRS. Il donne aussi cours à l'ULB et à Sciences-Po Paris, ville dans laquelle il s'est établi en 2007, même si son affiliation académique principale reste à Liège.

François Gemenne est un spécialiste des questions de migration et d'environnement. Il s'est fait connaître en 2013 quand il a contré à coups de chiffres les arguments du FN français sur la question des migrants. La vidéo de son intervention télévisée avait beaucoup tourné à l'époque sur les réseaux sociaux.

François Gemenne se dit partisan de la science engagée, socialement et politiquement. Un chercheur, nous dit-il, "ne doit pas rester dans sa tour d'ivoire". Il n'envisage pas de carrière politique et souligne avoir participé, comme invité, à des conférences organisées par tous les partis.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK