Psychoses menstruelles, une expo liégeoise "sang pour sang" décalée

Psychoses menstruelles, une expo liégeoise "sang pour sang" décalée
Psychoses menstruelles, une expo liégeoise "sang pour sang" décalée - © Tous droits réservés

"Psychoses Menstruelles: la cup est pleine", c'est le nom de cette nouvelle exposition qui vient d'ouvrir ses portes ce week-end à la Zone à Liège.

Sept artistes en tous genres se sont réunies pour soutenir l'ASBL BruZelle qui collecte des serviettes hygiéniques pour les femmes  précarisées.

De l'art avec un sujet encore tabou

Exposer de l'art autrement avec un sujet tabou, c'est l'objectif de Maxime De Flandre, organisateur de cette exposition 100% originale et décalée: "C'est une ambiance assez rock and roll. Il y a sept femmes qui exposent en même temps et elles ont toutes leur domaine de prédilection. C'est une expo qui part dans tous les sens mais qui part toujours dans la bonne direction".

Ma Blondiau par exemple a choisi la gravure sur gomme pour s'exprimer et démystifier les règles périodiques: "Je rigole souvent en disant que la gravure sur gomme, c'est de la relaxation, et je fais vraiment ça par plaisir. Là, c'était aussi un petit clin d’œil de faire des tampons pour une exposition autour des menstruations".

Parmi ses œuvres, une gravure de Sainte Véronique, censée soulager les douleurs des périodes menstruelles: "C'est une gravure sur gomme représentant Sainte Véronique qui est sur un support de papier à tarte et qui fait référence aux images pieuses du début du siècle. Et Sainte Véronique, qui est la Sainte qu'on peut prier pour avoir de bons cycles menstruels, est représentée ici tenant justement le linceul du Christ où son visage est imprimé en sang, ce qui peut aussi faire référence au sang des menstruations".

Jusqu'au 23 décembre

Des journées spéciales seront organisées en présence des artistes tout au long de cette exposition qui espère en finir avec un tabou vieux comme le monde.

L'exposition se tiendra jusqu'au 23 décembre du lundi au vendredi à La Zone à Liège. Une boite BruZelle sera également présente pour pouvoir y déposer des serviettes hygiéniques pour les femmes précarisées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK