Province de Liège: le nombre de surfaces commerciales vides en augmentation dans les centres-villes et centres commerciaux

Le nombre de surfaces commerciales vides en augmentation dans les centres-villes et centres commerciaux
Le nombre de surfaces commerciales vides en augmentation dans les centres-villes et centres commerciaux - © NICOLAS LAMBERT - BELGA

"Chronique d'un désastre annoncé" ! C'est ainsi que l'Union des Classes Moyennes qualifie l'évolution des implantations commerciales en Province de Liège. L'UCM qui constate un nouveau phénomène : Dans les commerces, les surfaces vides sont en augmentation dans les centres-villes mais aussi dans les centres commerciaux de la périphérie. Selon l’organisation patronale, c'est la conséquence du développement anarchique des projets commerciaux dans la province car le gâteau à se partager reste le même. Ce n'est pas parce qu'il y a plus de commerces qu'il y a plus de clients et surtout, plus d'argent dans leur portefeuille.

L'UCM n'est pas opposé à tous les nouveaux projets de centres commerciaux, mais selon Marc Vilet, son président en Province de Liège, il y a du top et du flop en province de Liège : " Dans le cadre de City Mall à Verviers, ça s’intègre parfaitement dans la ville. Il y a du logement et différents appareils commerciaux. C’est un projet que nous soutenons parce qu’il est équilibré. À Soumagne par contre, le projet est déséquilibré et engendre des problèmes de mobilité. Il y a un intérêt d’un promoteur qui veut absolument développer un complexe commercial mais qui ne correspond pas aux besoins de la clientèle et à l’environnement économique. "

Selon l'UCM, ce qui fait défaut, c'est une vision globale du développement commerciale à l'échelon de l'agglomération liégeoise car pour les implantations commerciales de moins de 2 500 mètres carrés, ce n'est pas la Région wallonne qui doit donner son feu vert, mais uniquement  la commune. Et de nombreuses localités ont eu tendance à vouloir leur centre commercial, avec leur magasins discount ou leurs vendeurs de croquettes pour chiens. Cela a amené à une saturation en périphérie et une désertification des centres-villes. L'UCM propose, dès lors, que la politique commerciale soit gérée de manière plus large, avec un schéma de développement commercial à l'échelon de l'agglomération.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK