Protection Civile de Crisnée: gagner un concours pour garder son emploi

Les ministres de l'intérieur, Jan Jambon, et de la fonction publique, Steven Vandeput, poursuivent la réforme de la Protection Civile au pas de charge. Mardi dernier, il ont signé un arrêté royal qui précise la restructuration, pour ce qui concerne la gestion du personnel. Le texte n'a pas encore été publié au Moniteur Belge, mais il figure déjà sur le site de l'administration fédérale.

Sur les six casernes, il n'en subsiste que deux: à Crisnée, du côté francophone. Et c'est désormais officiel: il va rester très précisément 156 employés. Les agents, qui sont actuellement des fonctionnaires, doivent postuler s'ils veulent continuer dans la nouvelle organisation. Ils ont trente jours pour se décider, trente jours à dater de la  parution officielle. Ils doivent  remplir diverses conditions. Ils doivent disposer de l'un ou l'autre brevet ou certificat, selon les fonctiions; ils doivent réussir des épreuves d'aptitude et de motivation, avec au moins  60% des points. Mais ce n'est pas tout: ils vont être classés selon les notes qu'ils auront obtenues: seuls les 156 premiers, catégorie par catégorie, brigadiers, dispacheurs, sergents, plongeurs ou lieutenants, vont être repris. Ce n'est donc pas un examen, mais un concours. Un concours pour conserver son poste dans la fonction publique, c'est sans doute une première....

Les gens en surplus ? Ils peuvent demander à se réorienter dans une zone de secours, dans un service d'incendie, ou vers un emploi dans un autre département, avec même un accompagnement individuel. Selon une première estimation syndicale, deux travailleurs sur trois vont changer de métier. La mise en place doit être bouclée avant janvier...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK