Procès Léopold : le jugement ce jeudi

Le jugement ce jeudi dans l'affaire de l'explosion de la rue Léopold
Le jugement ce jeudi dans l'affaire de l'explosion de la rue Léopold - © RTBF - François Braibant

Le tribunal correctionnel de Liège rendra son jugement ce jeudi dans l'affaire de l'explosion d'une maison rue Léopold. La maison s'était écroulée et avait entraîné sa voisine, tuant quatorze personnes et en blessant une vingtaine d'autres.

Le procès avait été interrompu par l'épidémie. Il aurait dû se tenir en mai. Il avait repris le 6 septembre. Les audiences avaient duré quatre jours. Trois personnes avaient comparu devant les juges : le propriétaire de la maison et deux employés du service sécurité et salubrité publique de la Ville de Liège. Il y avait aussi une personne morale : le service de prévention des pompiers de Liège.

Le propriétaire

C'est contre le propriétaire que le ministère public s'est montré le plus sévère. Il a requis une peine de quatorze mois de prison. Ce propriétaire avait été condamné, l'année dernière, à neuf mois avec sursis pour avoir été un marchand de sommeil. Cette affaire concernait déjà la maison de la rue Léopold. En théorie, la peine de quatorze mois peut faire tomber le sursis. En théorie, parce que s'il y a appel - et c'est probable - le délai de prescription risque d'être dépassé.

A l'audience, il a été expliqué que ce propriétaire s'intéressait avant tout à l'argent que pouvait lui rapporter son immeuble. Un immeuble signalé comme problématique, inspecté comme tel par les services de la Ville et des pompiers. Un immeuble à l'installation de gaz sans doute bricolée par le propriétaire lui-même. Le propriétaire, lui, nie être le responsable du drame. Il demande à être acquité.

Les employés du service sécurité et salubrité publique

Contre l'intercommunale des pompiers du service de prévention, qui avait failli dans son suivi du dossier, l'avocat général Marianne Lejeune demande la suspension du prononcé.

C'est aussi ce qu'elle requiert contre les deux employés du service de sécurité et salubrité publique de la Ville de Liège. La maison avait été signalée. Il aurait fallu investiguer plus et découvrir le circuit de gaz dangereux dans le faux-plafond. Mais comparaître devant le tribunal est suffisant. Marianne Lejeune demande la suspension du prononcé, c'est-à-dire pas de peine pour ces deux employés.
Le jugement sera prononcé à quatorze heures ce jeudi.

Archives JT du 07/09/2020 - Explosion rue Léopold : ouverture du procès en correctionnelle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK