Pollution lumineuse: l'éclairage LED inquiète les scientifiques

La pollution lumineuse: le LED inquiète les scientifiques
La pollution lumineuse: le LED inquiète les scientifiques - © ESA

La pollution lumineuse s'accentue au point que des chercheurs européens tirent la sonnette d'alarme dans une étude publiée  dans la revue scientifique Science Advances (et qui est accessible gratuitement). La généralisation du LED dans l'éclairage public accélère le phénomène avec des conséquences sur le rythme biologique des humains, des animaux et des végétaux.

Une lumière plus blanche

Depuis l'espace, la planète Terre n'a jamais été aussi scintillante. La lumière est partout, toujours plus puissante mais aussi d'une toute autre couleur. Emmanuel Jehin, astrophysicien à l'Université de Liège est inquiet. Les grandes villes du monde modifient leur système d'éclairage. "Si on regarde le centre de Milan, aujourd'hui, pris par un satellite artificiel, on voit que la couleur blanche domine à cause de l'installation des LED alors qu'il y a quelques années, le centre était complètement de couleur orange", dit-il.

Moins énergivore, le LED révolutionne l'éclairage public. Sur nos routes, les lampes au sodium oranges sont progressivement remplacées par un faisceau lumineux bien plus proche de la lumière du jour avec des conséquences sur le sommeil des humains et le rythme biologique des animaux et des végétaux.  Gilles Vandewalle, chercheur en biologie au FNRS explique: "Les animaux et les plantes sont sujets à cette lumière qui est le principal synchronisateur de leur horloge biologique interne. Si le signal lumineux est envoyé au mauvais moment, leur horloge biologique va mal interpréter le signal. Avec cet effacement progressif de la nuit, il pourrait y avoir des corrélations entre certaines maladies, notamment le diabète et l'éclairage public trop important durant la nuit. Les troubles du sommeil seraient de plus en plus importants", ajoute Emmanuel Jehin.

Une vicieuse démocratisation

Depuis l'immensité de la voie lactée, la petite Belgique reste l'un des pays au monde le plus simple à identifier. Thomas Pesquet l'avait prouvé lors de sa mission à bord de la station spatiale internationale.  Contrairement à l'effet escompté, la technologie LED et surtout sa démocratisation aggravent la situation. De 2012 à 2016, l'éclairage planétaire a augmenté de 2% chaque année. "Ce qu'on constate, c'est que dans les pays émergents, il y a une explosion de l'éclairage et qu'on est en train de voir vraiment que partout où se trouve l'être humain sur notre planète, l'éclairage augmente", explique Emmanuel Jehin.

Inondé de lumière, on estime qu'un tiers des terriens ne voit jamais les étoiles. Finalement, aujourd'hui, le spectacle est bien plus impressionnant depuis l'espace.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK