Plusieurs améliorations pour l'édition 2019 des Francofolies de Spa

Plusieurs améliorations pour l’édition 2019 des Francofolies de Spa
Plusieurs améliorations pour l’édition 2019 des Francofolies de Spa - © KOEN BLANCKAERT - BELGA

Globalement, aux yeux de la direction, l’édition 2018 des Francofolies de Spa a été une réussite ; même financière puisque la même direction annonce un résultat à l’équilibre. 2018 avait été l’année du changement : l’aménagement d’un seul site pour l’ensemble des concerts, avec notamment la scène principale Pierre Rapsat dressée place Royale, et l’ introduction du " cashless ", le paiement des achats par puce sur tout le site.

De l’aveu même des organisateurs, si spectateurs, partenaires et artistes ont salué la nouvelle implantation, tout ne fut pas parfait.

1500 à 2000 places supplémentaires

Une partie des spectateurs présents devant la scène Pierre Rapsat a ainsi formulé plusieurs critiques : inconfort visuel et auditif, peu d’espace de mouvement et sortie insuffisante constituaient les principaux griefs.

Pour y remédier, la direction des Francos a tout d’abord décidé d’augmenter la capacité devant la scène Pierre Rapsat de 1500 à 2000 places sans toutefois mettre davantage de tickets en vente. Pour ce faire, la zone interdite au public en 2018 à hauteur de la voûte précaire du Wayai – la rivière qui traverse la ville de Spa en sous-terrain – sera récupérée grâce à la restauration de la voûte par la Ville de Spa ; la zone dite " carré d’or " de l’espace VIP sera réduite de moitié, et une extension de la zone publique est envisagée sur la rue Royale. Des obstacles au sol seront enlevés ou l’ont déjà été, et un arbre mort, perturbant la vue vers la scène, sera abattu. Pour accroitre la vision des festivaliers de plus petite taille, la scène Pierre Rapsat sera rehaussée de 50 centimètres. Autre grief : l’insuffisance de sorties ; une évacuation supplémentaire sera prévue vers le centre-ville.

Un "ring" autour du site

La mobilité du public a elle aussi fait l’objet de critiques d’où cette nouveauté : " nous allons créer une sorte de ring autour du site du festival, explique Jean Steffens, le codirecteur des Francofolies spadoises, qui permettra de contourner le site depuis la place Royale jusqu’au fond du site via la rue du Fourneau afin que les festivaliers puissent passer d’une scène à l’autre sans traverser tout le site ".

Les organisateurs repenseront aussi l’horaire des concerts en évitant une interférence entre deux concerts donnés en même temps. Les modifications d’horaire veilleront aussi à mieux répartir les festivaliers sur le site.

Cashless : frais diminués

L’introduction du cashless en 2018 faisait craindre le pire au public ; finalement, l’opération s’est déroulée avec succès. Le système est évidemment reconduit pour 2019 avec quelques améliorations : " le festivalier aura désormais la faculté de recharger sa puce on line sur le site et pendant tout le festival, précise Pierre Angenot, responsable du cashless, les montants rechargés sur la puce seront adaptés aux tarifs des achats et boissons sur le site ; quant au remboursement du solde restant sur la puce après le festival, il pourra être récupéré durant quatre semaines  et les frais de remboursement seront diminués de moitié ". Les frais fixés l’an passé à 2 € avaient entrainé, il est vrai, une véritable levée de boucliers.

Après l’annonce de toutes les modifications, la direction s’apprête à présent à divulguer les premiers noms d’artistes qui rejoindront les Francofolies 2019 ; ces informations devraient tomber fin novembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK