Plopsaqua : le nouveau parc aquatique a ouvert à Hannut

La joie de barboter, éclabousser, plonger, glisser et nager : il n'y a pas que le chlore qui fait briller les yeux des enfants de Hannut ce 9 juin. Ils ont profité de la réouverture des parcs aquatiques dans les bassins et attractions ludiques de Plopsaqua, à cheval sur les provinces de Liège et du Brabant flamand. Le parc avait déjà ouvert sa piscine sportive au public en décembre. Là, c’est le complexe entier qui est inauguré, le plus imposant de Plopsagroup au Benelux.


►►► À lire aussi : Les parcs aquatiques de Wallonie rouvrent leurs portes à partir de ce mercredi 9 juin


Une attraction pour les touristes, mais pas que : s’agit également d’un outil d’utilité publique destiné aux citoyens de Hannut et de Landen. Plopsaqua constitue en effet la nouvelle piscine publique des deux communes. "Je l’adore parce qu’il y a plein de jeux et que l’eau est bien chaude, donc ça change un peu de la piscine d’Hannut", s’exclame un nageur en herbe.

3 images
Les piscines du parc aquatique accueillent les élèves de Hannut et de Landen pour leurs leçons de natation. © RTBF/Philippe Collette
Après quelques longueurs de brasse, une petite glissade dans la rivière sauvage ? © RTBF/Philippe Collette

"Je suis trop impatiente de pouvoir refaire les attractions avec mes parents. Les piscines à vagues et tout, c’est trop bien !", se réjouit une autre élève. Les cours à la piscine, c’est déjà chouette. Mais entourés de rivières sauvages, toboggans et de bains à remous, c’est encore mieux.

Un plaisir que partage aussi Olivier. Avec cette reprise, le professeur de natation retrouve des conditions de travail idéales. "L’ancienne piscine était vieillissante. Ici, tout est nouveau donc pour les élèves, c’est très bien", commente-t-il.

Partenariat public/privé

Hannut et Landen, communes voisines situées respectivement en Wallonie et en Flandre, ont participé à l’élaboration du dossier. "Nous participons à hauteur de 400.000 euros pour pouvoir occuper des bassins sportifs et d’apprentissage que nous avons imposés dans le complexe. Plus de 120.000 élèves viennent ici annuellement pour les communes d’Hannut et Landen", explique Manu Douette, bourgmestre de Hannut.

Le groupe Plopsa se félicite aussi de ce partenariat privé-public. Il a injecté 25 millions d’euros dans le complexe, érigé en seulement deux ans dans une région au départ peu propice à l'installation d'un parc aquatique. Mais son directeur général, Steve Vandekerkof, se montre confiant : "Au début, notre plan était d’avoir 325.000 visiteurs par an. Mais je suis sûr qu’on peut aller jusqu’à 450.000."

Alors Hannut, nouveau terreau du tourisme wallon ? Les partenaires publiques et privés en sont convaincus.

Sujet JT du 09/06/2021:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK