Plombières: le chemin de Hoppisch crée la discorde entre la commune et Infrabel/SNCB

C'est une toute petite route, à peine plus de 200 mètres d'asphalte. Et pourtant, à Plombières, le chemin de Hoppisch est source de bien des frictions. Le climat est en effet assez tendu entre les représentants de la commune d'un côté et la SNCB et Infrabel de l'autre.

Cette route relie la gare et la route principale qui traverse le centre de Plombières. Elle est en mauvais état. Et les travaux pour la réparer correctement ne sont pas négligeables: il faudra débourser près de 190.000 euros.

Problème: la commune estime qu'elle ne doit pas payer seule car il y aurait un coupable tout désigné pour ces dégâts. Joseph Austen, échevin à l'aménagement du territoire: "Infrabel a lancé un marché pour évacuer des matériaux qui provenaient de la gare, la voirie a été complètement démolie, et ce sont des camions et des semi-remorques qui sont passés par là".

La commune demande donc à la SNCB et à INFRABEL, qui gère l'infrastructure du réseau ferré, de prendre sa part de responsabilité et de mettre la main au porte-monnaie. Mais pour l'instant, la commune se heurte à un refus.

Les représentants de la commune préviennent: si Infrabel ou la SNCB refusent de collaborer, ils pourraient décider de limiter la circulation sur cette route et d'interdire l'accès aux gros camions de livraison par exemple.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK