Phase pilote pour l'injection du vaccin AstraZeneca au CNRF de Fraiture

Phase-pilote pour l'injection du vaccin AstraZeneca au CNRF de Fraiture
Phase-pilote pour l'injection du vaccin AstraZeneca au CNRF de Fraiture - © RTBF - Martial Giot

Les premières injections du vaccin AstraZeneca en milieu hospitalier en Belgique sont réalisées ce jeudi au Centre neurologique et de réadaptation fonctionnelle de Fraiture, un établissement dépendant du CHU de Liège.

200 vaccins AstraZeneca sont administrés aux membres du personnel dans ce qui constitue une phase pilote. Elle était en principe réservée aux personnes de 18 à 55 ans. Elle a finalement été ouverte aux plus de 55 ans volontaires.

Geneviève Christiaens, médecin chef adjoint du CHU de Liège, explique : "Ce n’est pas une contre-indication absolue de vacciner les plus de 55 ans, donc nous avons eu l’accord de l’AVIQ et de l’AFMPS pour proposer le vaccin à ceux qui le souhaitent qui ont plus de 55 ans."

Que signifie concrètement cette phase pilote ? "L’AVIQ nous a demandé de tester la chaîne de vaccination AstraZeneca en vue de l’élargissement de cette vaccination à la première ligne et à la population générale.", répond Geneviève Christiaens, "Ce qui est examiné, c’est la préparation des seringues, avec des seringues 2 millilitres ou 1 millilitre, les aiguilles de tailles différentes, l’acheminement de ces vaccins vers la salle où nous vaccinons et les effets secondaires éventuels précoces. Les membres du personnel ne sont pas des cobayes puisque les vaccins ont été validés au niveau européen."

En quoi le vaccin AstraZeneca se distingue-t-il des autres ? "Pour nous essentiellement, c’est toute la logistique. Ça se conserve à température du frigo. Les fioles sont prêtes à l’emploi. Elles ne doivent pas être reconstituées. Donc il y a beaucoup moins de manipulations."

 

Sur le même sujet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK