Pepinster : nettoyage et désinfection des écoles à la vapeur !

La vapeur sèche désormais utilisée dans les écoles et locaux de la Commune de Pepinster, par exemple ici pour les fenêtres.
2 images
La vapeur sèche désormais utilisée dans les écoles et locaux de la Commune de Pepinster, par exemple ici pour les fenêtres. - © RTBF Philippe Collette

Utiliser uniquement de la vapeur sèche, c’est ce que vient de décider la commune de Pepinster pour nettoyer et désinfecter ses locaux, en particulier les trois écoles communales en vue de la rentrée, mais aussi les locaux de l’administration communale et l’Espace NÔ, la salle culturelle ; le Covid 19 est clairement en point de mire ; on lui fera donc la chasse, non plus avec des produits chimiques, mais en utilisant des machines 100 pourcents écologiques, un projet alliant efficacité, rapidité, et facilité pour le personnel d’entretien. Ce dernier se plaignait d’ailleurs des problèmes aux mains liés à l’utilisation des produits : "Les produits détergents sont agressifs et mordants, on avait souvent de l’eczéma, explique Coralie Devillers, technicienne de surface à la Commune ; depuis que nous utilisons les nouvelles machines, nous n’avons plus ce problème ; le nettoyage est plus rapide et plus efficace qu’avec les produits et les lavettes."

C’est donc bien une volonté délibérée du pouvoir communal de passer au nettoyage "sain" dans la continuité de son option prise voici quelque temps déjà d’utiliser des produits écologiques aux quatre coins de la commune. Aujourd'hui, celle-ci franchit un pas supplémentaire : " Nous allons à l’encontre des circulaires ministérielles qui nous recommandent le nettoyage à l’eau de javel, explique Doris Quadflieg, Echevine de l’Environnement et de l’Enseignement"; avec l’acquisition des nouvelles machines, on travaille avec de l’eau, de la vapeur à 140 degrés, aucune pollution, du confort pour les personnes qui les utilisent et aussi la sécurité pour les enfants qui vont fréquenter nos écoles." Et de poursuivre : " la machine peut tout nettoyer, des fenêtres, des sols, le mobilier, mais on peut aussi nettoyer une petite boîte de lego par exemple, donc c’est clair que l’enfant mettra en bouche quelque chose qui aura été désinfecté."

 

Utilisation sur tout type de supports

Grâce à ses divers embouts, la machine peut effectivement – démonstration à l’appui – intervenir sur tous les supports et objets de tout calibre. Elle dispose d’un réservoir d’eau de 10 litres qui permet un travail de quelque huit heures sans le recharger ; elle fonctionne à l’électricité mais est, paraît-il, très économe en matière d’énergie. Quant à l’investissement, il s’avère limité et engendrera en outre des économies futures : " nous avons donc acquis cinq machines au prix de 1400 € environ la pièce, précise l’Echevine, mais il faut aussi prendre en compte le fait que nous ferons des économies en n’achetant plus de produits détergents".

Avec des élèves sans doute très motivés devant la perspective de retrouver leurs camarades et professeurs, voici une rentrée scolaire qui s’annonce… à toute vapeur !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK