"Pas de troisième piste à Liège Airport", affirme la Sowaer

"Pas de troisième piste à Liège Airport", affirme la Sowaer
"Pas de troisième piste à Liège Airport", affirme la Sowaer - © LIEGE AIRPORT

Une troisième piste à l’aéroport de Liège n’est pas à l’agenda. C’est la Sowaer, la société wallonne des aéroports qui s’est fendue vendredi soir d’un communiqué. Le programme d’investissements de l’aéroport n’envisage pas cette perspective, d’autres projets de développements sont bien en cours mais pas celui d’une troisième piste, déclare l’opérateur wallon.

La Sowaer répond ainsi au collectif Watching Ali Baba, très remonté contre l’aéroport de Liège mais aussi contre Nethys et ses dirigeants. Car ce sont bien les débats actuels autour de Nethys qui ont fait émerger ce débat.

Pour Watching Alibaba, un collectif qui s’est constitué au moment de l’annonce de l’arrivée du géant chinois Ali Baba à l’aéroport de Liège, les déclarations des dirigeants de Nethys laissent à penser que le projet d’une troisième piste d’atterrissage est bien sur la table. Dans l’interview accordée mardi dernier au journal Le Soir, Pierre Meyers, le président du CA de Nethys parlait d’un projet déposé chez Enodia (ex Publifin) " Nous avons élaboré […] une proposition de développement de l’aéroport […], cela permettrait de développer à terme 4000 emplois.

Fin de la discussion ?

De la à conclure que la troisième piste est sur la table ? Faux, répond donc la Sowaer, qui compte ainsi désamorcer la polémique. Une déclaration qui ne devrait pas vraiment apaiser Watching Ali Baba, pour qui l’arrivée du géant chinois est une fausse bonne nouvelle, déplorant des retombées d’emploi incertaines et des conséquences environnementales importantes.

 

 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK