Pas de stage à Miami pour un étudiant liégeois suite aux attentats de Paris

Sefa Ozlu étudie le commerce extérieur à Liège. Pour sa dernière année d'études, il devait trouver un stage à l'étranger. Après des mois de recherches, il avait décroché une place en or dans une petite entreprise américaine qui développe des applications pour smartphones à Miami. Mais hier soir, il a déchanté. Il a reçu un message de son futur patron lui disant que son stage était annulé à cause des attentats à Paris. Il avait décidé de ne plus accueillir de stagiaires européens.

Quand le jeune homme lui a demandé des explications, celui-ci a invoqué la difficulté d'obtenir un visa pour un européen après les attentats de Paris. Le jeune homme avait pourtant déjà payé son ticket d'avion, 900€, et réservé son logement. Il ne lui restait plus que quelques formalités à remplir pour obtenir un visa. Il s'interroge donc sur le moment choisi par ce patron américain pour refuser un belge en stage juste après les perquisitions à Molenbeek.

Dans l'école de Sefa, on se demande aussi pourquoi son stage a été annulé du jour au lendemain. On parle même d'amalgame.

Nous avons contacté le patron de la start-up américaine qui a annulé le stage. Il ne souhaite pas faire d'interview. Pour ce français installé à Miami, cela risque de devenir difficile pour les européens de voyager aux Etats-Unis. Il a donc juste conseillé à l'étudiant de trouver un stage dans un autre pays tout en niant tout lien avec les perquisitions menées en Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK