Palais de Justice de Liège: mesures exceptionnelles pour le procès du meurtre d'un Hells Angels

Palais de Justice de Liège: mesures exceptionnelles pour le procès du meurtre d'un Hells Angels
Palais de Justice de Liège: mesures exceptionnelles pour le procès du meurtre d'un Hells Angels - © Tous droits réservés

Le procès d'une dizaine de motards poursuivis pour l'assassinat de Jean-François Nyssen s'ouvre ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège. Des mesures de sécurité exceptionnelles seront déployées au Palais de Justice.  La première audience a été avancée à 14h00.

La victime, un Hells Angels surnommé "Jeff",  habitait Tihange. Il avait 52 ans. Le 26 décembre 2015, il est impliqué dans une bagarre entre Hells Angels et Outlaws -deux bandes rivales de motards- devant un club de Haccourt. Il est atteint de plusieurs coups de couteau à la gorge et décède des suites de ses blessures. Plusieurs centaines de motards assisteront à son enterrement. 

Le procès se déroulera sous haute sécurité dans les nouvelles annexes du Palais de Justice de Liège. 

Les autorités craignent une large mobilisation des membres des deux clans pour soutenir les accusés ou la famille de la victime. Les contrôles seront renforcés pour accéder à la salle d'audience qui peut contenir maximum une soixantaine de personnes. Une fois la sale remplie, les autres personnes ne pourront pas accéder au Palais de Justice.

La police de Liège a pris plusieurs autres mesures administratives spécifiques, notamment l'interdiction de porter les couleurs d'un club de motos sur tout le territoire de la ville. Les tatouages devront être couverts par un vêtement ou une étoffe. Des fouilles seront organisées à l'entrée de la salle et autour du palais.

La première audience de vendredi devrait être consacrée à l'audition du médecin légiste. Le procès devrait durer deux semaines. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK