"On ne sait plus rien ouvrir, on ne sait plus sortir": à Wandre, les riverains subissent les nuisances de la décharge de déchets des inondations

Un tas énorme et qui pue, c’est une partie des déchets de l’inondation. Ce tas se trouve dans le quartier de Wandre à Liège, entre une rangée de maisons et la boucle de l’autoroute. Les habitants se plaignent : les camions tournent sans arrêt, de jour et de nuit, et l’odeur est particulièrement incommodante. Alors une question les taraude : ne pourrait-on pas entreposer des détritus ailleurs ?


►►► À lire aussi : Mazout, moisissures, rats : après les inondations, attention aux maladies pour les sinistrés et bénévoles


"Voilà, regardez… C’est abominable." Déconfite, une habitante de la rue du Coplay désigne le monticule de déchets. "25 mètres de hauteur sur facilement 75 de large. Il y a des produits inflammables, des produits toxiques, des poussettes ou encore des jouets d’enfants… C’est la vie des sinistrés devant nous", poursuit une voisine. "Ils ont tout perdu. On est tout à fait avec eux" assure cette autre voisine.

Le tas de déchets sent l’inondation, l’eau croupie. Par moments, des effluves de pourriture, de mazout et d’essence, se plaignent les riverains. Le tas est monstrueux.

3 images
Les déchets entreposés à Wandre sont de tous types. © Catherine Schoofs
© Catherine Schoofs

Chaque fois que le vent passe, on ne sait plus rien ouvrir, on ne sait plus sortir.

"Ce qui est abominable", expliquent les habitants du quartier, "c’est que ça fermente. Chaque fois que le vent passe, on ne sait plus rien ouvrir, on ne sait plus sortir. La nuit, c’est la même chose : on ne sait pas aérer nos chambres."

Trouver un autre site pour entreposer ces déchets

Marc Vrolix est le gestionnaire du site. Son terrain a été réquisitionné pour y entreposer les débris de l’inondation. "Les mauvaises odeurs proviennent simplement du fait que les déchets soient en vrac. On peut avoir des déchets de bois, mais aussi des déchets organiques, donc il y a un genre de fumure qui se crée", explique-t-il.

Jusque quand cela va-t-il durer ? "Cela durera jusqu’à ce que les autorités régionales trouvent un autre site, chose que nous avons sollicitée d’ailleurs."

Selon les riverains et Marc Vrolix, l’ancien site sidérurgique de Chertal serait le bon endroit pour entreposer tout ça. Il y a pour l’instant 50 à 60.000 mètres cubes de débris des inondations amoncelés à Wandre.

3 images
Les riverains souhaitent que les déchets soient déplacés et entreposés sur un autre site. © Catherine Schoofs
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK