"Occupons le terrain" veut sauvegarder les espaces verts liégeois

Une fédération d'alternatives pour une gestion prudente des ressources en "bien commun"
Une fédération d'alternatives pour une gestion prudente des ressources en "bien commun" - © occuponsleterrain.be

C'est un groupement de groupements, un collectif de collectifs. Il rassemble, entre autres, les gens qui se sont battus contre les projets immobiliers à la Charteuse, au Ry-Ponet, ou encorte Barricade. A la veille des élections communales, ils ont rédigé une sorte de cahier de doléances, et de propositions.

Comment défendre les espaces verts, alors qu'un plan global d'aménagement de l'agglomération liégeoise préconise 45.000 logements de plus dans l'arrondissement, dont un tiers en ville ? Il faut, selon "Occupons le terrain", un inventaire des besoins, et un cadastre des ressources. Pas seulement les zones qui contribuent à la qualité de la vie, pas seulement les paysages, la faune, la flore ou le patrimoine, mais également, par exemple, un cadastre des maisons vides ou à rénover, de manière à ne pas systématiquement construire du neuf, et grignoter les parcs publics ou les parcelles de maraichage. Il faut encore assurer une meilleure participation citoyenne, et donc une information précise et complète des habitants sur les permis d'urbanisme en cours d'examen. Il faut enfin une vision cohérente du territoire, de façon à ce que des directives plus coercitives soient données aux promoteurs.

Ces revendications vont être soumises aux divers partis qui sollicitent les suffrages en octobre. Elles risquent d'être encore d'actualité pour le scrutin régional de l'an prochain....

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK