Nouvelle législation wallonne sur les cuves à mazout, mais comment font les pompiers en cas de fuite?

Capitaine Tanguy Fierens des pompiers de Huy
2 images
Capitaine Tanguy Fierens des pompiers de Huy - © Tous droits réservés

Une cuve à mazout a fui du côté du parc naturel de la Mehaigne. Par conséquent, du mazout s’est répandu dans un petit ruisseau. La législation wallonne va bientôt changer pour tenter d’éviter ce type de pollution.

Toutes les cuves à mazout de plus de 500 litres devront être munies d’une double protection. Il faudra soit une citerne à double paroi, soit, tout autour, une cuvette en béton étanche capable de récupérer les fuites.

En attendant, quand les pompiers interviennent sur une cuve abîmée installée à l’extérieur de l’habitation, comment font-ils pour empêcher la pollution ?

"Si ça part dans les égouts ou dans un cours d’eau, c’est impossible à récupérer. Par contre, si on est sur une dalle de béton, on va pouvoir utiliser différentes techniques. On a, par exemple, des absorbants donc ce sont des granulés qui vont absorber les hydrocarbures. Quand c’est une grosse quantité au niveau du sol, on injecte de l’eau chaude sous pression dans le sol. Il sera donc gorgé d’eau et par conséquent l’hydrocarbure va remonter", explique le Capitaine Tanguy Fierens des pompiers de Huy.

La nouvelle législation wallonne qui imposera une double protection des cuves de plus de 500 litres entrera en vigueur dans 5 mois.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK