Nouveau pas vers la reconnaissance de Spa à l'Unesco

Un nouveau pas a été franchi dans la reconnaissance probable en juillet prochain de 11 villes européennes, dont Spa, au patrimoine mondial de l’Unesco en tant que " Grandes villes d’eaux d’Europe ". Ce nouveau pas, c’est l’avis sur cette reconnaissance rendu ce vendredi par Icomos, l’organisation consultative du Comité du patrimoine mondial. Et cette recommandation, c’est d’effectivement reconnaître ces villes en ce qu’elles constituent un témoignage exceptionnel u phénomène thermal européen qui a connu sa plus haute expression entre 1700 et 1930. La décision finale sera prise entre le 16 et le 31 juillet prochain durant la 44èmùe session du Comité du Patrimoine mondial qui se tiendra en Chine.

Il s’agit ici d’un dossier qui veut souligner l’importance et la valeur universelle exceptionnelle de la culture et de l’architecture thermales comme phénomène spécifiquement européen. Il a été mené par sept Etats : l’Autriche, la Belgique, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Royaume-Uni et la République tchèque qui en a assuré la coordination. Onze villes se retrouvent associées dans ces " Grandes villes d’eaux d’Europe " : Bad Ems, Bad Kissingen, Baden-Baden (Allemagne), Baden bei Wein (Autriche), Spa (Belgique), Františkovy Lázně, Karlovy Vary, Mariánské Lázně (Czech Republic), Vichy (France), Montecatini Terme (Italie) et Bath (Royaume-Uni).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK