Neupré : un plan de sécurisation des voiries aux abords des écoles pour la rentrée

Aux abords de l'école de Neuville-en-Condroz
Aux abords de l'école de Neuville-en-Condroz - © RTBF - Martial Giot

A Neupré, la sécurité routière aux abords des écoles sera la préoccupation numéro un pour cette rentrée scolaire. Pour sécuriser les 5 zones scolaires présentes sur son territoire, la commune a concocté avec la police un plan d’action qui sera d’application dès ce 2 septembre. S’il s’agit de marquer le coup pour la rentrée, des actions se poursuivront toute l’année et la phase de conscientisation sera suivie par une phase de répression.

Catherine Ringlet est la directrice de l’école communale de Rotheux. Elle relève particulièrement deux comportements qui nuisent à la sécurité routière aux abords : "C’est l’incivisme des gens au niveau de la vitesse devant un établissement scolaire. Deuxièmement, les gens sont prêts à se garer n’importe où pour récupérer leur enfant le plus rapidement possible sans faire attention aux autres. Il y a très peu de places de parking aux abords de l’école, donc il faut pouvoir marcher un petit peu. Il y a le parking de l’administration communale, le parking du hall omnisports où les gens pourraient se garer mais ils ne prennent pas la peine de le faire."

Le plan de sécurisation comprend 7 mesures. "D’abord, un rassemblement de tous les radars préventifs de la commune aux abords des écoles.", explique la bourgmestre de Neupré, Virginie Defrang-Firket, "Deuxième mesure : nous avons réalisé des bâches "Prudence école", extrêmement visibles, qui seront aussi placées aux abords des écoles. On a aussi retapé toute une série de bacs rétrécisseurs pour sécuriser les passages piétons. Quatrième mesure : il y aura un policier par site ici à la rentrée qui aura pour fonction de canaliser le stationnement et aussi sensibiliser les enfants." Un parcours de sécurité routière permettra également aux enfants de se familiariser avec les règles de circulation. Les enseignants seront formés et un document rappellera aux parents les règles de stationnement.

"Tout ce dispositif, donc les radars, les bâches, sera présent un mois.", précise la bourgmestre, "Les gens ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas que nous sommes attentifs. Donc la police est bien prévenue que, dans un mois, ils pourront passer à la répression."

Ce plan est prévu pour fonctionner à long terme avec des rappels récurrents, des évaluations et, si nécessaire, des adaptations.


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK