Neupré: Cédric Truy prépare le TransArdenne Biking Heroes Challenge avec toute son équipe

La préparation de Cédric Truy, sur la route, en handbike, avec ses amis
2 images
La préparation de Cédric Truy, sur la route, en handbike, avec ses amis - © RTBF - Martial Giot

Un défi sportif associant personnes à mobilité réduite sur des vélos adaptés et personnes valides sur des vélos "classiques", c'est ce que proposera du 30 mai au 1er juin fin le TransArdenne Biking Heroes Challenge. 25 à 30 équipes "mixtes" de 4 personnes maximum y sont attendues. Elles devront relier en 3 étapes le Centre de Revalidation du CHU de Liège situé à Esneux et le Rehazenter de Luxembourg. La distance totale est de 220 kilomètres.

L'événement est organisé par les associations handisport des deux centres. "On cherchait vraiment ce qui nous motive au quotidien, c'est-à-dire à favoriser l'inclusion, donc valides et non-valides.", explique Christian Pirard, fondateur de Cap2Sports, l'association handisport du Centre de Revalidation du CHU de Liège, "Donc chaque équipe sera constituée d'une ou deux personnes à mobilité réduite et de deux valides."

Cédric Truy, un habitant de Neupré, prendra part au challenge. Suite à l'ablation d'une tumeur touchant sa moelle épinière, il a perdu toute sensation dans les jambes et il a des problèmes d'équilibre. "Ce défi est venu du centre de revalidation qui m'a dit: "Tu as envie de faire du vélo, on a quelque chose à te proposer".", explique Cédric Truy.

Il a entamé sa préparation en janvier 2018. Il a fédéré tout un groupe autour de lui. Gaëtan Kerschen est un des membres de l'équipe: "Tous les samedis ou tous les dimanches, on essaye de passer deux à trois heures pour l'encadrer dans son entraînement. On est souvent cinq à dix." Cédric Truy ajoute: "J'ai la chance d'habiter un village, Plainevaux, où il y a énormément d'amis. Chaque week-ends, quand j'envoie un message disant "Qui vient s'entraîner avec moi?", il y a toujours entre cinq et dix personnes qui se mobilisent." Il considère d'ailleurs que c'est cette amitié qui est la plus importante dans la préparation, qu'elle a énormément motivé le groupe et lui-même.

Les membres de l'équipe iront aussi le supporter au cours de l'épreuve et certains rouleront évidemment à ses côtés. "Les deux personnes valides sont là pour m'aider, surtout dans les montées.", explique Cédric Truy, "On a prévu des petits systèmes pour pousser et tirer le handbike". Les difficultés auxquels il s'attend sont: "Le mental, savoir enchaîner la deuxième journée après la première et les muscles."

Cédric ne se prépare pas seulement sur la route. Il participe aussi, en salle, à des séances de musculation et à des séances de gymnastique. Viviane fait partie du groupe qui suit ces dernières avec lui. "Ça se passe très bien.", témoigne-t-elle, "On voit parfois qu'il peine un peu. Ce n'est pas toujours, toujours facile." Mais le groupe le soutient. "Nous sommes là pour la solidarité.", dit Viviane. Est-elle admirative? "Très. C'est énorme ce qu'il fait. Il le fait pour lui, pour sa famille, l'image qu'il va donner et qu'il donne déjà, je pense, tous les jours."    

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK