Motion de méfiance à l'encontre de Hasan Aydin, le président du CPAS de Verviers

Motion de méfiance à l'encontre de Hasan Aydin, le président du CPAS de Verviers
Motion de méfiance à l'encontre de Hasan Aydin, le président du CPAS de Verviers - © Tous droits réservés

C'est le clash à Verviers: le président du CPAS est mis hors-jeu par la majorité. Cela fait déjà plusieurs mois que la crise couvait entre le collège communal et Hasan Aydin, le président du CPAS. La majorité lui reprochait une mauvaise gestion des finances de l'aide sociale.

Ce dimanche soir, tout s'est accéléré. Les autorités communales verviétoises se sont réunies lors d’un collège communal extraordinaire. Elles ont pris la décision d'exclure Hasan Aydin du groupe socialiste du conseil communal et de l'évincer de la présidence du CPAS. Une motion de méfiance été votée à son encontre.

Une conférence de presse a été convoquée à 23 heures hier soir -heure pour le moins inhabituelle-, afin d'officialiser cette procédure de destitution. 

La confiance est totalement rompue

Hasan Aydin est pourtant un poids lourd local au niveau du PS. Il a été échevin et a même occupé le poste de bourgmestre faisant fonction à Verviers.

Mais sa gestion des finances du CPAS et les dernières polémiques autour des permanences sociales et de la salle de blocus ont provoqué le divorce avec le collège communal et ses leaders socialistes et libéraux.

"La confiance est totalement rompue", a expliqué hier soir Muriel Targnion, la bourgmestre de Verviers.

Un conseil communal est convoqué pour le 6 juillet. Il permettra de désigner un remplaçant à Hasan Aydin à la tête du CPAS.