Mort d'une jeune femme à Dison: son ancien compagnon, bien connu de la justice, est passé aux aveux

Mort d'une jeune femme à Dison: son ancien compagnon, bien connu de la justice, est passé aux aveux (photo: Palais de Justice de Verviers)
Mort d'une jeune femme à Dison: son ancien compagnon, bien connu de la justice, est passé aux aveux (photo: Palais de Justice de Verviers) - © Google maps

L'auteur présumé de l'assassinat d'une jeune mère de famille, jeudi à Dison, s'est finalement présenté à la police ce week-end et s'est constitué prisonnier. Il s'agit de l'ancien compagnon de cette jeune femme de 26 ans, mère de 3 enfants. Après avoir été entendu et être passé aux aveux, il a immédiatement été placé sous mandat d'arrêt. Ce Verviétois de 34 ans, qui avait pris la fuite, se savait recherché pour assassinat.

Il était en effet le suspect numéro 1. Le jour du meurtre, il avait confié à son frère "avoir commis une grosse connerie". Et c'est le frère en question qui a alerté les forces de l'ordre. Gilles de Villers-Grandchamps, procureur de division faisant fonction à Verviers: "La police, après des devoirs d'enquête et des recoupements, arrive au lieu de résidence de la victime et découvre le corps de la victime dans son lieu de résidence. Les premiers éléments d'enquête et d'information qui ressortent du médecin légiste qui est descendu sur place laissent à penser que la victime aurait reçu plusieurs coups de couteau".

Déjà condamné pour plus de 150 faits de vols et vols avec violence

Le suspect était connu de la justice, avec un lourd casier judiciaire. Il était d'ailleurs en congé pénitentiaire jeudi, lors de l'assassinat. Il a déjà été condamné à plusieurs reprises pour plus de 150 faits de vols et de vols avec violence. Pendant deux ans, lors de ses sorties de prison occasionnelles, il avait entretenu une relation avec cette jeune mère de 3 enfants âgés de 9, 8 et 5 ans. Mais elle avait mis un terme à leur relation. Est-ce cette rupture qui a conduit ce Verviétois à tuer? A l'heure actuelle, ses motivations ne sont pas encore connues.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK