"Mon école est cassée": une rentrée pas comme les autres pour les enfants de l’école communale d’Ensival

Dans la cour de l’école communale d’Ensival, la cloche a bien sonné ce mercredi 1er septembre. Pourtant, seuls les élèves de primaire se sont précipités dans les rangs pour se tenir la main deux par deux en attendant sagement de pouvoir intégrer leur classe. Les écoliers de maternelle étaient quant à eux, cartable au dos, en train d’embarquer dans un bus, direction le domaine des Tourelles à Petit-Rechain. Ils y suivront leurs leçons pour une quinzaine de jours, en attendant que leurs classes soient remises en état.
 

4 images
© RTBF/Françoise Dubois
© Tous droits réservés

Durant les inondations de juillet dernier, leur école a été ravagée. "Mon école est cassée", constate Lorenzo. "On a tout perdu : livres, tables, chaises, jeux, armoires, etc.", liste une institutrice qui se hisse entre deux corps de métier occupés aux réparations. Avec des collègues, elle effectue des allers-retours les bras remplis de cartons. "On ramène des habits de rechange pour les tout-petits ou des langes. Ce sont des dons, on en a reçu énormément. La solidarité a été magnifique."

La solidarité a été magnifique.

Depuis début août, la directrice, Véronica Liz, est au boulot pour organiser cette rentrée chamboulée. Elle orchestre les travaux, l’installation de containers pour remplacer temporairement les classes trop endommagées et le déménagement des maternelles au domaine des Tourelles, en attendant justement de pouvoir les installer dans ces containers.


►►► À lire aussi : Inondations : plus de 10.000 Verviétois devront trouver un autre logement


Pour les tout-petits, qui connaissent parfois leur premier jour d’école, c’est évidemment perturbant. Mais la directrice en est convaincue, c’est une bonne chose pour eux : "Les enfants vont se retrouver dans un cadre verdoyant avec deux grandes salles bien aménagées. On va faire des cours un peu "classes vertes". Il y a beaucoup à exploiter là au-dessus, donc pour les maternelles je suis très heureuse."

4 images
Les travaux sont en cours pour remettre les classes et les couloirs en état. © RTBF/Françoise Dubois

Soutien psychologique pour les élèves

Une rentrée particulière pour les enfants, dont certains ont eux aussi été victimes des inondations. La Ville a d'ailleurs décidé de dégager des moyens pour les accompagner psychologiquement et les distraire par des activités extrascolaires hebdomadaires, comme l'explique Sophie Lambert, échevine de l'Instruction publique. "Jusqu’à présent, il y avait des activités pendant l’année. Mais ici, on s’est dit qu’on allait se mobiliser pour rendre un peu de gaieté et d’insouciances aux enfants qui fréquentent les écoles sinistrées."

On espère que les enfants pourront faire remonter plus facilement des difficultés qu’ils rencontreraient.

Du côté du soutien psychologique aux écoliers, l'échevine explique qu'une collaboration active sera menée avec le centre PMS. "Et complémentairement à ça, nous avons pris la décision d’avoir un éducateur de terrain de proximité dans les écoles sinistrées. Donc on espère que par cette présence de terrain, les enfants pourront faire remonter plus facilement des difficultés qu’ils rencontreraient."

Sur le même sujet: JT 30/08/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK