Moha: inauguration du plus grand champ de panneaux photovoltaïques de Wallonie

Le plus grand champ de panneaux photovoltaïques de Wallonie a été inauguré aujourd'hui à Moha en province de Liège. 13 200 panneaux ont été installées dans une prairie de 5 hectares. C'est la société Carmeuse qui exploite l'installation pour alimenter l'usine de sa carrière de calcaire située à 2 kilomètres. L'entreprise est spécialisée dans la production de chaux. Par an, les panneaux produisent 3,57 gigawatts/heure, ce qui représente environ 20% de l'électricité utilisée en journée par l'usine. L'investissement s'élève à 3,8 millions d'euros. Un projet mis au point par Perpetum, une société spécialisée en énergie renouvelable industrielle.

Jérôme Flament, son directeur commercial s’en réjouit : Il s’agit du plus grand champ photovoltaïque en service à ce jour à l’échelle de la Wallonie. Comme cette carrière et cette cimenterie fonctionnent 7 jours sur 7 et 24h sur 24h, l’autre particularité de ce champ, c’est que l’intégralité de la production sera consommée par la carrière qui l’alimentent. Les carrières sont des grands consommateurs d’énergie et disposent d’une surface de terrain disponible importante. "

La Wallonie aidera-t-elle encore le photovoltaïque chez les industriels ?

Alors que la Wallonie vient de supprimer l'aide au photovoltaïque chez les particuliers pour début juillet, le secteur industriel se pose des questions.

Présent lors de l’inauguration, le ministre wallon de l’Energie, Jean-Luc Crucke, s’est voulu pourtant rassurant mais sans pour autant donner de faux espoir : " On se trouve sur une bulle photovoltaïque qui est de l’ordre de 2 milliards d’euros. Je dois les retrouver à très brève échéance sur un budget wallon de 14 milliards. Je peux dire aux indépendants que leurs craintes fondées ne le resteront pas parce qu’il y aura une solution pour le grand photovoltaïque. Il y aura une petite aide car nous sommes dans 2 domaines complètement différents. Au niveau de l’autoconsommation privée, on a une rentabilité immédiate qui est considérée de 7 à 8% par la CWaPE, ce qui n’est pas le cas dans le grand photovoltaïque où la rentabilité est nettement moindre. Ça se justifie qu’il y ait encore une aide publique raisonnée, raisonnable, pas plus qu’il n’en faut mais ce en quoi les industriels ont droit, ils ont droit. "

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK