Memorial Day ce samedi au cimetière américain de Neuville-en-Condroz

Un petit millier de personnes pour rendre hommage aux soldats tués durant la seconde guerre mondiale
Un petit millier de personnes pour rendre hommage aux soldats tués durant la seconde guerre mondiale - © RTBF - Olivier Thunus

Dans les cimetières militaires américains, c’est le memorial day, le jour où les autorités civiles, militaires et religieuses honorent les soldats tués durant la seconde guerre mondiale. A Neuville-en-Condroz, près de Liège, une cérémonie était organisée ce samedi matin.

Ils sont quelques centaines à être venus rendre hommage aux 5328 militaires enterrés au cimetière américain des Ardennes, à Neuville-en-Condroz. Un public pour qui il était important de se souvenir : « C’est une grande tradition pour moi parce que mon père a été un GI et qu’il a fait le débarquement. Cette cérémonie, c’est le souvenir de toutes ces vies qui ont été données », explique une spectatrice. « J’avais 12 ans quand la guerre a éclaté. J’ai connu des moments difficiles et je trouve que c’est un minimum d’être là », se souvient un autre avec émotion. « Je suis un peu triste parce qu’ils sont venus nous aider et maintenant ils sont morts, mais en même temps je suis content parce que grâce à eux on a survécu », confie une petite fille.

Une partie du public s’est aussi engagée de manière plus importante en parrainant des tombes. Alain Wilvers en fait partie : « C’est la moindre des choses qu’on peut faire, ne pas les oublier et au moins une fois par année venir mettre une petite rose. On a deux tombes parrainées : une avec un nom et une sans nom, ainsi qu’un nom sur la plaque des disparus », précise-t-il.

Parmi les soldats enterrés à Neuville-en-Condroz, 791 sont inconnus. Un de moins que l’an dernier car les restes d’un soldat tué à 24 ans viennent d’être identifiés. Ils seront prochainement rapatriés vers le Texas. Le soldat John W. Hayes a été tué le 4 janvier 1945 lors de la Bataille des Ardennes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK