Meetings virtuels pour un 1er mai confiné : les militants s'adaptent

veillée et discours virtuels pour le PS
3 images
veillée et discours virtuels pour le PS - © PS

Confinement oblige, pas de grands rassemblements pour le 1er mai mais partis, syndicat et mutuelle ont prévu de célébrer malgré tout cette fête du travail grâce aux nouvelles technologies. Le 1er mai 2020 restera dans l’histoire : il sera virtuel.

Les militants devront être branchés, ils devront s’adapter.

L' Internationale dans le salon avec les enfants

Gün Gedik est un militant socialiste de la première heure, petit-fils de mineur, fils d’ouvrier, il ne manque jamais ce rendez-vous : "j’y allais déjà avec mes parents puis maintenant avec mes enfants. C’est vrai que ne pas pouvoir se rencontrer, profiter de ce moment de fraternité ensemble, c’est difficile."

Reste à se brancher sur Internet via la TV :" ce ne sera pas avec mes parents mais je leur ai expliqué comment faire. Chez moi, on sera dans le salon avec les enfants pour écouter les prises de paroles, pour en parler avec les enfants, leur expliquer pourquoi on veut une société différente. Tous les soirs à 20 heures, j’applaudis les soignants donc je n’hésiterai pas non plus à chanter l’Internationale avec les enfants. Le plus grand, 13 ans, l’a déjà entendue. Ce sera plein de gaieté malheureusement dans les temps sombres qu’on vit".

Si le corps n’y est pas, le cœur y est

Alain Briquet est militant syndical. Lui non plus ne rate jamais un premier mai, il participera aussi à la chaîne virtuelle de photos, à la Place des solidarités organisée par la FGTB : "le 1er mai c’est important. C’est la lutte ! La lutte pour les 8 heures de travail, des travailleurs qui se sont fait tuer pour cela dans le passé. Demain, la lutte se poursuivra car on voit bien la tentation de certains de faire adapter les congés d’augmenter la flexibilité. Il y a aussi tous ces gens qui vont perdre leur emploi, les faillites. C’est important de déjà s’organiser pour faire comprendre que la crise sanitaire elle touche tout le monde et que ce ne sont pas aux travailleurs à payer cette crise. Et puis, c’est un moment convivial, prendre un verre avec les camarades. Je ne suis pas un grand expert des technologies mais je crois qu’on pourra faire cela en ligne aussi".

Veillée, discours et DJ

"Loin des yeux, près du cœur", c’est ainsi que le PS organise son meeting. Ce jeudi soir, une veillée militante avec le président du parti et ceux des fédérations a déjà été organisée. Vendredi 11 heures, place aux discours de Paul Magnette, président du PS, Robert Verteneuil, président FGTB et Jean Pascal Labille pour Solidaris (les mutualités socialistes).

Côté FGTB, "place de la solidarité" permet aux militants de créer virtuellement une grande chaîne en postant des photos. La régionale de Verviers et de la communauté germanophone organise, elle, dès 14 heures, des prises de paroles de ses responsables, la présentation des associations verviétoises, des témoignages de travailleurs, de délégués et des prestations musicales.

Premier mai en 2 jours aussi pour le PTB avec le festival #Nos Héros qui a eu lieu ce jeudi 30 avril avec des prises de parole des responsables du parti, un débat avec la participation du président de la FGTB, de la musique et même une soirée DJ. Ce 1er mai, "Bella Ciao" sera chanté en ligne par les militants avant le discours de Raoul Hedebouw à 11 heures.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK