Médiacité sans Médiaciné ? Les promoteurs n'y pensent même pas

Jean-Michel Despaux, du groupe Wilhelm & co
Jean-Michel Despaux, du groupe Wilhelm & co - © Tous droits réservés

Depuis que la RTBF a révélé que la ville de Liège a laissé expirer le délai pour autoriser une modification d'une voirie aux abords du futur complexe cinématographique, ce qui équivaut à dire non, il est clair que le projet Médiaciné va essuyer un refus à sa demande de permis d'urbanisme.

Le dossier est porté par Belgafilms, en délicate posture financière. Ce qui ne facilite pas les choses. Et pourtant, le gestionnaire de la galerie Médiacité, la société Gesmall, n'abdique pas. Son porte-parole, Jean-Michel Despaux, du groupe Wilhelm & Co, participe cette semaine au marché international des professionnels de l'immobilier commercial, une sorte de rendez-vous annuel des promoteurs. Et à l'en croire, "il n'y a pas de plan b, nous n'avons pas à ce stade, envisagé une quelconque alternative pour occuper la parcelle: Médiacité sans Médiaciné, je ne crois pas qu'il faille tirer un trait là-dessus. Les salles obscures doivent venir, ça semble difficile, mais nous espérons surmonter les difficultés. Nous ne perdons pas l'espoir. Notre métier demande beaucoup de patience, beaucoup de persévérance, et beaucoup d'optimisme".

Quant à savoir si les plans pourraient être revus à la baisse, avec une moindre capacité de spectateurs, la question semble prématurée, tant que les voies de recours ne sont pas totalement épuisées.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK