Masque obligatoire dans les galeries commerciales: "On est prévenus tard, mais on va s'adapter"

Les experts la réclamaient depuis un certain temps, l'obligation du port du masque est désormais couchée sur papier.

Plus de 3 mois après le début de la pandémie du coronavirus, le comité de concertation au niveau fédéral a donc décidé d'imposer le port du masque dans les musées, les cinémas, les lieux de rassemblements publics et donc les magasins.

On est équipés, je ne m'inquiète pas trop

Une mesure décidée ce jeudi et qui est déjà applicable dès demain, samedi. Ça donne peu de temps aux galeries commerciales par exemple pour s'adapter. Kasper Deforche, administrateur-délégué du groupe propriétaire de Belle-Ile: "C'est tard mais on commence à avoir l'habitude, donc on va s'adapter".

Qui dit obligation dit contrôle. Il va falloir mettre du personnel et, à Belle-Ile, il y a beaucoup d'entrées: "Oui, mais on est équipés. On avait renforcé les outils pour pouvoir aussi sensibiliser les gens, donc je ne m'inquiète pas trop" explique l'administrateur-délégué.

C'est fondamental d'avoir une situation claire

"Je ne suis pas un expert, mais une chose qui est pour moi aussi fondamentale, c'est d'avoir maintenant une situation qui est claire" poursuit Kasper Deforche. "Il y avait des gens qui portaient des masques et qui n'étaient pas toujours contents que d'autres n'en portent pas. Pour rentrer dans certains magasins, il y avait une obligation de porter un masque, dans d'autres pas, dans le même centre commercial. Ce débat n'est plus d'actualité. Il y a une obligation. Et elle entre en vigueur à partir de ce samedi".

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK