Marloie: le premier salon du chanvre organisé ce weekend

Marloie: le premier salon du chanvre organisé ce weekend
6 images
Marloie: le premier salon du chanvre organisé ce weekend - © Tous droits réservés

Le premier salon du chanvre sera organisé ce week-end à Marloie, près de Marche-en-Famenne. C'est l'occasion de découvrir toutes les facettes et tous les usages de cette plante dans l'alimentaire ou l'industrie. La culture du chanvre a d'ailleurs de beaux jours devant elle.

Une diversification pour les agriculteurs

Le chanvre revient au goût du jour. 450 hectares sont aujourd'hui cultivés en Belgique, dont 90 % en wallonie. Cédric Dumont de Chassart et Didier Crombez, agriculteurs à Ramillies expliquent qu'ils ont voulu diversifier leur production. "C'est toujours intéressant de se diversifier, de trouver une nouvelle culture puisque les autres cultures sont un peu saturées, il n'y a plus tellement d'intérêt. Donc, ici, on a une possibilité d'avoir des cultures qui augmentent la gamme avec peu de coûts", dit Cédric Dumont de Chassart. "Je ne dis pas qu'on va combler tous les hectares de la Belgique, certainement pas, mais ce sera certainement une des petites filières agricoles", explique Didier Crombez.

Une nouvelle usine de défibrage

A Marloie, près de Marche-en-Famenne, une usine de défibrage sera bientôt en activité. L'investissement est de deux millions d'euros. Jean-Noël Degheye, administrateur de la société BE.hemp explique: "Nous allons traiter la paille pour séparer et extraire les fibres du reste de la plante, le granulat. Les fibres serviront dans le textile, dans les composite, dans l'isolation, voire dans le papier.  Et le granulat servira à l'écoconstruction dans l'isolation ou dans tout ce qui est paillage horticole ou litière animale".

Multiples débouchés

Pour montrer tous les débouchés, le premier salon du chanvre est organisé ces samedi et dimanche à Marloie. Josette Thonon, de Malmedy, est fileuse tisserande. Elle confectionne des petits tapis et des sacs. "Le chanvre se travaille bien", dit-elle. "J'ai été surprise de pouvoir le filer aussi facilement. En fait, quand il est associé avec du coton, il est quand-même souple et doux et quand je le repasse, il a une odeur agréable qui m'a vraiment émerveillée".

Dans la construction, les blocs de chanvre connaissent de plus en plus de succès. Mégane Dursin, responsable communication chez IsoHemp à Fernelmont: "Le bloc de chanvre a comme avantage d'avoir une maçonnerie très facile à mettre en œuvre, d'avoir une isolation très performante au sein de votre habitation et d'avoir aussi d'autres avantages en terme de confort, bien-être et de régulation du bâtiment."

Autre débouché, les cordes pour les éleveurs de bétail et de la bière. Les exemples sont donc multiples...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK