Marchin accueille des centaines de réfugiés... C'était il y a 80 ans

Jeunes espagnols républicains
3 images
Jeunes espagnols républicains - © Tous droits réservés

À Marchin, la commune commémore l'arrivée de plusieurs centaines de réfugiés républicains espagnols il y a 80 ans. D'origine basque, la majorité étaient des enfants. Ils furent hébergés dans un ancien sanatorium militaire (sur le site de l'athénée de Marchin).

Samedi, une cérémonie du souvenir est prévue en présence de l'ambassadrice d'Espagne et de plusieurs maires espagnols. Elle sera suivie d’une conférence donnée par l’historien Philippe Dejaive, auteur d’un livre intitulé " Les gens pris dans les remous de l’histoire " consacré à l'accueil de ces réfugiés espagnols à Marchin et dans les environs. Il s’agit d’un travail de mémoire d'une criante actualité : " Vous imaginez aujourd’hui 260 syriens ou soudanais à Marchin ? Ça serait presque impensable. À l’époque, l’accueil des réfugiés ne posaient pas de problème à la population. Il y avait un mouvement de solidarité énorme qui s’organisaient dans la population, dans les syndicats, dans les partis, dans les associations et à la Croix-Rouge. On recueillait des enfants, on organisait des tombolas, on créait des expositions, on faisait des conférences. Il y a 80 ans, 260 basques sont hébergés à Marchin dans une une ville de 4000 habitants. Aujourd’hui, on a 250 soudanais à Bruxelles et c’est le chaos ! On ne parvient pas à s’organiser. C’est quand même incroyable qu’une petite commune a pu faire ce qu’un pays ne peut pas faire aujourd’hui. " déplore l’historien.

Cet événement, organisé par le groupe de travail "Mémoire" mis en place par le Conseil communal, se tiendra à l'Athénée Royal Prince Baudouin.