Marcel Jeanpierre, sourcier, radiesthésiste, rebouteux, à découvrir dans un livre

Marcel Jeanpierre, un homme aux capacités étonnantes
Marcel Jeanpierre, un homme aux capacités étonnantes - © memoires-ardennaises.be

"Marcel Jeanpierre, sourcier d'Ardenne", c'est le titre d'un livre à paraître le 8 septembre, c'est aussi l'intitulé d'une conférence qui sera donnée le même jour à Trois-Ponts. L'auteur, Jean-Philippe Legrand, s'y intéresse à cet étonnant producteur laitier d'Aisomont, un village de la commune de Trois-Ponts. Né en 1924, il a connu un réel succès en tant que sourcier, mais pas seulement. Un succès reconnu aussi au niveau international.

Un homme aux multiples capacités sensorielles, c'est ainsi que l'on pourrait décrire Marcel Jeanpierre. L'homme s'est d'abord fait connaître comme sourcier : " Depuis qu’il est tout petit, il a une capacité particulière : il sent l’eau. Un jour, il a aidé un voisin qui avait un problème en creusant un puit et qui ne trouvait pas d’eau. Il a trouvé l’eau à sa place. Progressivement, ça s’est su dans la région qu’il ‘tapait la baguette’, comme on disait ", explique Jean-Philippe Legrand, auteur du livre.

Il a été repéré par des foreurs et par des fontainiers. Tout d’abord, il a travaillé pour les communes de notre région, puis dans toute la Belgique. Ensuite, il a été repéré par des dirigeants de la société des Eaux de Bru-Chevron, et c’est lui qui a découvert plusieurs sources qui alimentent aujourd’hui l’usine ", précise-t-il. Marcel Jeanpierre a ensuite travaillé pour Spa Monopole, notamment pour des missions à l'étranger, avec un réel succès.

L'homme est aussi connu pour sa capacité à retrouver des objets perdus ou comme rebouteux. Mais d'où lui vient cette capacité ? Trois hypothèses sont avancées : " Ça reste très mystérieux. Il y a des hypothèses. Est-ce que ça se situe au niveau de la quantité de fer qu’on a dans le sang, qui fait qu’on réagit plus à des champs électro-magnétiques ? Est-ce que c’est une capacité qui lui vient du fait qu’il exploite ce que certains appellent le corps éthérique, qui peut s’étendre bien au-delà de notre corps physique pour saisir des informations distantes ? D’autres évoquent la présence de certains récepteurs dans certaines parties du corps, notamment les articulations, où on aurait trouvé des cristaux de magnétite, qui sont plus réactifs aux rayonnements ", avance Jean-Philippe Legrand.

Retrouver les disparus

Cet étonnant personnage, très connu dans sa région d’origine, avait aussi développé d’autres talents : " Marcel Jeanpierre opérait aussi bien sur place qu’à distance. Depuis chez lui, sur une carte, avec un pendule, il était capable de trouver de l’eau ou bien d’autres choses. Combien de bagues, de portefeuilles ou d’animaux enfuis n’a-t-il pas retrouvé et ça, de chez lui sans demander d’argent. C’est également lui que la gendarmerie sollicitait quand on était sur la piste d’une personne disparue ou enlevée, et il a effectivement des succès à son actif à ce niveau. Et puis on le connaît aussi pour intervenir dans des maisons quand il y a des problèmes énergétiques. Il était également ce qu’on appelle un rebouteux ".

Un personnage étonnant à découvrir dans un livre et une conférence. Le livre sera disponible au prix de 30 euros via le site mémoires-ardennaises.be. La conférence est quant à elle programmée le 8 septembre à 19h30 à l'Espace culturel de Trois-Ponts.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK